International › APA

110 000 candidats entament l’examen du BEPC au Congo

Au total, 110 078 candidats contre 114.006 en 2017 entament, mercredi au Congo, la session 2018 du Brevet d’études du premier cycle (Bepc).Ces candidats sont répartis dans 343 centres sur toute l’étendue du territoire congolais. Pendant quatre jours ils vont composer en mathématiques, en géographie/histoire, en sciences physiques, en anglais, en sciences de la vie et de la terre, en expression écrite…

Le ministre de l’Enseignement primaire et secondaire, chargé de l’alphabétisation, Anatole Collinet Makosso a exhorté les candidats à voir confiance en eux-mêmes, soulignant que « les sujets de cet examen portent sur ce qu’ils ont vu tout au long de l’année scolaire ».

Toutefois, il a informé de la prise de « des mesures sévères pour lutter contre la fraude » et précisé que le dispositif de lutte contre la fraude qui a fonctionné pendant le Baccalauréat sera renforcé pour déceler les cas de fraude sur toute l’étendue du territoire congolais.


Le ministre Collinet Makosso a aussi mis en garde les chefs d’établissements du public et du privé qui se livrent à des mauvaises pratiques pour faire des bons résultats.

« Nous devons œuvrer pour que l’année scolaire 2017-2018 soit une réussite », a conclu le ministre congolais de l’Enseignement primaire et secondaire, chargé de l’alphabétisation.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut