International › AFP

14-18: Trump au cimetière américain de Suresnes, près de Paris

Le président américain Donald Trump s’est rendu dimanche après-midi au cimetière américain de Suresnes (au nord-ouest de Paris), symbole de l’engagement des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale.

M. Trump devait s’exprimer depuis ce cimetière, situé sur une petite colline dominant la capitale française, lors d’une brève cérémonie marquant le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Il doit ensuite quitter la capitale française à bord d’Air Force One pour rejoindre Washington.

Le discours du président américain « rendra hommage aux Américains qui se sont battus et sont morts durant la Première Guerre mondiale et insistera sur la nécessité de se souvenir de leurs sacrifices », a indiqué sa porte-parole, Sarah Sanders.

Peu avant son arrivée à Suresnes, Donald Trump avait tweeté: « Une belle cérémonie aujourd’hui à Paris pour commémorer la fin de la Première Guerre mondiale. De nombreux dirigeants mondiaux ont fait le déplacement. Merci @EmmanuelMacron, Président de la France ! Je me rends au cimetière américain de Suresnes pour faire un discours sur nos grands héros ! ».

De son côté, en attendant l’arrivée du président américain, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo s’était entretenu avec Gregory J. Melikian, 94 ans, chef opérateur radio du général américain Dwight Eisenhower, futur président des Etats-Unis. Ce vétéran est celui qui a annoncé à la radio la fin de la Grande Guerre.


Cette visite à Suresnes prend un relief particulier au lendemain de l’annulation d’un autre déplacement que le locataire de la Maison Blanche devait effectuer dans le cimetière américain de Bois Belleau, à une centaine de kilomètres au nord-est de Paris.

La Maison Blanche a mis en avant des contraintes logistiques liées au mauvais temps (M. Trump devait voyager à bord de l’hélicoptère présidentiel Marine One).

Mais l’annulation de cette visite chargée en symboles a suscité des interrogations, voire de vives critiques, certains voyant une forme de désinvolture ou un manque de respect. Ben Rhodes, ancien proche conseiller de Barack Obama sur les affaires étrangères, s’est ainsi étonné qu’aucune option alternative n’ait été prévue.

Le cimetière de Suresnes accueille les sépultures des 1.541 soldats américains tombés au cours de la Première Guerre mondiale, un conflit qui a fait au total 18 millions de morts.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut