International › APA

2,3 millions de personnes exposées à l’insécurité alimentaire au Cameroun

Quelque 2,3 millions de personnes sont exposées à une insécurité alimentaire au Cameroun qui, avec l’appui des partenaires au développent, multiplie, des actions pour éliminer la faim d’ici 2030, a-t-on appris samedi auprès des services compétents des ministères de l’Agriculture et du Développement rural et de l’Elevage, des Pêches et des industries animales.C’est dans les régions de l’Extrême-nord où des populations, victimes des attaques terroristes de Boko Haram, sont contraintes aux migrations internes, dans la région de l’Est qui souffre de l’instabilité en Centrafrique, mais également dans les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest que l’on déplore le plus ce sombre tableau.

A ce jour, environ 15,4% de la population camerounaise souffre de faim et 31, 7% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition.

Au demeurant, cette éradication de la famine passe par le développement des filières stratégiques comme le riz, la pomme de terre, la banane plantain, le palmier à huile, l’oignon et bien d’autres denrées.

A en croire le gouvernement, il s’agira aussi de moderniser les petites exploitations et rendre compétitive l’agriculture, notamment par la mise à la disposition des agriculteurs des facteurs modernes de production ainsi que la promotion des exploitations de moyenne et de grande importance.


En outre, il y a la promotion de l’insertion des jeunes dans le secteur agricole et dans l’agro-industrie.

L’on note donc l’élaboration d’un plan multisectoriel de mise en œuvre de la politique nationale liées aux problèmes de la faim et de la malnutrition allant à l’horizon 2022 en cours de budgétisation, la signature intervenue le 4 septembre 2015 d’un programme de partenariat entre le Cameroun et et l’Organisation mondiale pour l’agriculture (FAO) avec une dotation de 20 millions de dollars pour appuyer le développement de la sécurité alimentaire et le développement rural.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut