InternationalAPA




40% des jeunes déscolarisés au Cameroun, selon l’UNICEF

Environ 40% des jeunes camerounais sont déscolarisés dès le cycle secondaire, informe le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF)…

Environ 40% des jeunes camerounais sont déscolarisés dès le cycle secondaire, informe le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) dans un rapport dont APA a obtenu copie mardi.Un abandon de l’école assez inquiétant d’autant que le taux de scolarisation dans l’enseignement primaire se situe autour de 80%, d’après des chiffres compilés du gouvernement camerounais et de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO).

Selon l’UNICEF, cette déscolarisation « inquiétante » est liée à plusieurs facteurs, dont la destruction des écoles lors de conflits, les attaques ciblées des établissements et l’occupation des structures scolaires par des forces militaires.

Le Cameroun est particulièrement touché par une situation d’urgence dans ses régions de l’est, de l’extrême-Nord, du nord-Ouest et du sud-ouest.

Ces deux dernières régions enregistrent une forte déperdition scolaire depuis 2016 à cause des violences sécessionnistes anglophones, où des miliciens exercent des violences physiques aux populations pour que les enfants ne puissent pas aller à l’école, tandis que la région de l’Extrême-nord, la communauté éducative continue de subir les affres des attaques de la secte terroriste Boko Haram.

A ces causes fondamentales, l’on peut ajouter l’insuffisance des financements pour assurer des études de qualités aux élèves.