International › APA

Accident et incidents: le préfet d’Abidjan regrette l’incivisme des populations

Le préfet d’Abidjan, Vincent Toh-Bi, a regretté mercredi, l’incivisme des populations à Abidjan, à la base de nombreuses difficultés comme les inondations et le désordre urbain.« Personne  ne veut respecter les règles  établit pour tout le monde », a dénoncé l’administrateur civil à la tribune de la 1ère édition du Forum du bien-être et du développement humain dont l’objectif est de  « promouvoir le bien-être physique, moral, spirituel et intellectuel ».

Evoquant les inondations de juin dernier, ayant occasionné de nombreux morts, le préfet de la métropole ivoirienne a regretté le fait que « tout le monde jette les ordures dans les  caniveaux  », notant  le manque d’intérêt  des populations pour les biens communs. « On ne donne pas l’attention au bien commun »,  a-t-il souligné, lors de sa communication.

Selon le Commissaire général du forum , Augustin Akou, ce Forum « vise à donner des outils de recadrage de la société en agissant  sur les leviers intellectuels , moraux et spirituels, permettre aux personnalités inspirantes de dévoiler leur  état d’esprit et partager leur valeur ».  « Il vise à contribuer à la valorisation de l’humain », a-t-il conclu.            


Des panels seront animés  par différentes personnalités de différents secteurs d’activités au cours de ce forum. Il s’agit notamment de l’artiste A’Salfo, Babcar Cissé du système des Nation unies, Isabelle Kassi Fofana (Editeur).



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut