International › APA

Acquittement de Jean-Pierre Bemba : l’opposition jubile, le gouvernement ne commente pas

Plusieurs réactions sont enregistrées en RD Congo depuis l’acquittement vendredi dernier de Jean-Pierre Bemba par la Cour pénale internationale (CPI), alors que la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC-chaine publique) a totalement ignoré cet événement jusque dans ses éditions d’information de ce samedi 09 juin.« Le retour de Bemba sur la scène politique sera sans doute un renfort considérable pour le camp de l’alternance », a déclaré vendredi  Félix Tshisekedi Tshilombo, président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS, opposition), quelques heures après l’acquittement de Jean-Pierre Bemba par la CPI.

Pour sa part, le président de la plateforme politique « Ensemble » et candidat déclaré à la présidentielle du 23 décembre prochain, Moïse Katumbi, qui s’est également félicité de l’acquittement de Jean-Pierre Bemba a déclaré que cela montre que « la vérité finit toujours par triompher ».

Pour lui, « ceux qui utilisent encore de faux procès » doivent savoir que « cette décision marque le début d’une nouvelle ère de justice pour la RD Congo ».

Un autre opposant congolais, Vital Kamerhe, président de l’Union pour la nation congolaise (UNC) croit savoir qu’avec cet acquittement, « le vrai jeu politique va commencer » en RD Congo.

Pour sa part, le gouvernement congolais, par la voix de son porte-parole, Lambert Mende Omalanga, a pris  acte  de cet acquittement tout en refusant de  commenter le verdict de la CPI.


La CPI a acquitté vendredi le sénateur et ancien vice-président congolais Jean Pierre Bemba condamné le 21 mars 2016 à 18 ans de prison pour avoir été déclaré coupable de crimes contre l’humanité (meurtre et viol) et de trois chefs de crimes de guerre (meurtre, viol et pillage) commis par ses troupes entre octobre 2002 et mars 2003 en République Centrafricaine.

Cependant, même acquitté, Jean-Pierre Bemba ne sera pas immédiatement libéré parce qu’il est poursuivi pour une seconde affaire de subornation de témoins pour laquelle il avait été condamné à un an de prison en première instance.

La CPI a annoncé, dans un communiqué, qu’elle se prononcera le mardi 12 juin dans cette affaire de subornation de témoins.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut