International › APA

Afrique : le coronavirus met en berne le transport aérien

Plusieurs pays africains ont limité l’accès à leurs territoires en suspendant des liaisons aériennes à haut risque.Plusieurs pays africains ont limité l’accès à leurs territoires en suspendant certaines liaisons aériennes avec les pays les plus touchés par le coronavirus.

Si des enjeux géopolitiques et économiques dissuadent des Etats africains de prendre des mesures drastiques pour lutter contre la pandémie du coronavirus, le Maghreb a déjà commencé à appliquer certaines restrictions. C’est le cas du Maroc qui a décidé de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, tous les vols internationaux de passagers en provenance et à destination de son territoire. Le Royaume a enregistré ce lundi son 29e cas positif au Covid-19.
L’Algérie aussi va suspendre à partir du jeudi 19 mars, selon son Premier ministre Abdelaziz Djerada, toutes ses liaisons avec l’ensemble des pays européens. Alger annonce en même temps la suspension des vols avec six capitales africaines : Abidjan, Bamako, Dakar, Niamey, Nouakchott et Ouagadougou.
La Mauritanie n’est également pas en reste malgré son unique cas de coronavirus. Elle annonce la suspension, à partir de mardi, de tous les vols touristiques entrant sur son territoire dans le but de prévenir toute importation du virus.
En Afrique subsaharienne, le Sénégal avec 27 cas positifs au Covid-19 dont deux guéris, va suspendre à partir de mercredi prochain ses liaisons aériennes avec la France, l’Italie, l’Espagne, la Belgique et le Portugal « pour une durée de 30 jours ».
En Afrique, ces mesures concernent l’Algérie, le Maroc et la Tunisie, a souligné ce lundi devant la presse, le ministre sénégalais du Tourisme et des Transports aériens Alioune Sarr, avant de préciser que les vols cargo et les vols d’évacuation sanitaire ne sont pas visés.
Quarantaine et semi-quarantaine
Samedi déjà, le chef de l’Etat Macky Sall a annoncé l’interdiction des bateaux de croisière et le renforcement du dispositif au niveau des frontières. Une chose à laquelle a déjà pensé le Burundi même s’il n’a pas encore recensé de cas. Ainsi, tous les passagers en provenance de Chine, de Corée du Sud, d’Iran, d’Italie, d’Allemagne, de France, du Japon et d’Espagne seront mis en quarantaine.


La République Démocratique du Congo, l’Ouganda, le Tchad et le Liberia prévoient aussi des restrictions d’isolement de deux semaines pour les personnes provenant de l’étranger.
Au Kenya, le président Uhuru Kenyatta a annoncé que son gouvernement suspend tous les déplacements en provenance des pays où au moins un cas de contamination au Covid-19 a été confirmé.
Il a précisé que les citoyens kenyans et les ressortissants étrangers disposant d’un titre de résidence permanente seront autorisés à revenir sur le territoire à condition qu’ils se placent en quarantaine.
À partir de ce mardi 17 mars, le Ghana interdira l’entrée, sur son territoire, à toute personne s’étant rendue dans un pays où plus de 200 cas d’infection sont avérés, à l’exception des citoyens ghanéens.
En Afrique du Sud, le président Cyril Ramaphosa a déclaré l’état de catastrophe nationale et engagé une série de mesures, parmi lesquelles l’interdiction des voyages à destination et en provenance de pays comme l’Italie, l’Allemagne, la Chine et les Etats-Unis.
A ce jour, près de 175.000 cas de Covid-19, une maladie déclarée en novembre en Chine, ont été confirmés dans le monde. Près de 78.000 patients ont été guéris et plus de 6700 personnes mortes.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut