International › APA

Ahoussou Kouadio marque son « désaccord total et sans réserve » avec la ligne actuelle du PDCI

Pas d'image

Devant ses parents, dimanche, à Didiévi (Centre), le président du Senat de Côte d’Ivoire, Jeannot Ahoussou-Kouadio a marqué son « désaccord total et sans réserve avec la ligne stratégique et politique actuelle du PDCI-RDA » dont il est issu, confirmant dans la foulée son « adhésion pleine et entière » au Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), après « une longue et minutieuse réflexion». « Le vrai débat qu’on veut étouffer au PDCI-RDA est idéologique. Car le PDCI-RDA se déchire en réalité entre deux tendances : l’une favorable à l’établissement d’une nouvelle plateforme, avec pour principal allié le FPI (Front populaire ivoirien) et une autre favorable au maintien des liens avec le RHDP », a fait savoir M. Ahoussou-Kouadio, invitant la direction du PDCI, à « cesser donc les incantations visant à manipuler l’opinion, à tromper les militants et à les opposer les uns aux autres, au nom de calculs politiciens ».

D’ailleurs, dira-t-il à ce propos, « les dernières annonces publiques des dirigeants actuels du PDCI-RDA ont été fort éloquentes en la matière ».

C’est pourquoi, a relevé le vice-président du PDCI, devant ses parents du Grand-Centre ivoirien, rassemblés à sa demande sur la place publique de ses terres à Didiévi, « j’affiche officiellement, ici et maintenant, en ce jour béni du Dimanche 02 Juin 2019, mon adhésion pleine et entière au Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la paix (RHDP) ainsi qu’aux idéaux forts du père de la nation» Félix Houphouët-Boigny.

Cette cérémonie présidée par le Premier ministre, ministre du budget et du portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly que représentait le ministre des mines et de la géologie, Jean Claude Kouassi a été également auréolée par la présence du président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, du secrétaire général de la présidence de la République, Patrick Achi, de l’ancien ministre Adama Bictogo ainsi que de plusieurs membres du gouvernement , d’élus locaux et d’un parterre de têtes couronnées des régions du Grand Centre et du Gontougo (Bondoukou, Nord-Est).

« Je suis PDCI-RDA, Je suis Houphouétistes, je mourrai Houphouétiste. Le RHDP ce sont les enfants de Boigny rassemblés. Le RHDP c’est le PDCI plus fort. Le RHDP c’est Houphouët-Boigny. C’est pourquoi je suis 100% RHDP et je l’assume pleinement », a ensuite souligné la nouvelle recrue de la coalition au pouvoir.

En outre, « je viens au RHDP pour faire prévaloir la voix du PDCI‑ RDA pour qu’on reste ensemble, c’est pourquoi j’invite donc solennellement tous ceux et toutes celles qui, comme moi, déclarent préférer le RHDP,  à toute autre plateforme qui n’est pas Houphouétiste, à me rejoindre dans ce combat ; le bon combat, celui qui préservera l’héritage du Président Félix Houphouët-Boigny » en sauvant « notre cohésion qui a fait ses preuves ».

Il est donc temps, a conclu Jeannot Ahoussou-Kouadio, de se concentrer exclusivement sur l’avenir de la Côte d’Ivoire, qui « se construit patiemment et avec détermination depuis bientôt dix ans avec le retour au pouvoir des héritiers politiques du grand bâtisseur Félix Houphouët-Boigny », porté par le président Alassane Ouattara au lieu « de s’ouvrir à des aventures sans lendemain ». 

Prenant la parole à son tour au nom du Premier ministre, le ministre Jean Claude Kouassi a salué M. Ahoussou-Kouadio pour « le grand courage politique » dont il fait preuve en décidant d’adhérer au RHDP, après de longs mois de maturation.


Selon M. Kouassi, cette histoire laisse « clairement » apparaitre que « notre pays n’est fort, n’est grand et n’est beau que lorsque ses filles et fils sont rassemblés et tous tournés vers un seul et même objectif : celui de relever, ensemble, les nombreux défis du développement et du bien-être de nos populations dans la paix et la concorde ».

« Votre choix est de l’ordre normal des choses, car il tient, à la fois, du cœur et de la raison », a-t-il rappelé à M. Ahoussou-Kouadio.

« Oui, chers parents N’Gban et N’Zipli, c’est une leçon de fraternité et de cohésion que vous donnez aujourd’hui à toute la Côte d’Ivoire à travers cette grande et belle mobilisation autour de l’un de vos illustres fils, de votre leader, j’ai nommé le Président Jeannot Ahoussou Kouadio » s’est également réjoui le porte-parole du RHDP, Kobenan Kouassi Adjoumani, lors de sa prise de parole.

« Vous étiez avec lui hier dans le combat, dans tous les combats. Vous êtes avec lui aujourd’hui pour mener les batailles futures, pour sauver définitivement la Côte d’Ivoire des alliances de plaisanterie, des alliances de circonstance tissées juste pour assouvir des intérêts personnels bassement égoïstes», s’est-il félicité avant de se retourner vers Jeannot Ahoussou-Kouadio.

« Tu as jusqu’au bout, caressé le mince espoir de voir le Président du PDCI-RDA se raviser et prendre la décision de la raison, pour s’investir dans la voie de la construction de la maison de la grande famille des Houphouétistes, avec le Président Alassane Ouattara. Mais, nous savons aussi que ta foi a été trahie et ton espérance anéantie quand le PDCI-RDA a pris, contre toute attente, le chemin du non-retour, en allant se saborder au FPI de M. Laurent Gbagbo opposé au FPI de M. Affi N’Guessan, le premier à être convoité », a-t-il fustigé, relevant que « nous savons tous que pour le FPI de Laurent Gbagbo, le PDCI-RDA n’est ni plus et ni moins qu’un serpent qu’il faut tuer pour régner sur la Côte d’Ivoire ».

Même son de cloche du côté du ministre Patrick Achi qui dit ne pas comprendre le débat politique actuel au PDCI, plutôt porté sur « la diffamation et des calomnies » en lieu et place de la promotion d’un vrai projet social qui viendra apporter un plus au développement impulsé par le président Alassane Ouattara depuis son accession au pouvoir.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut