International › APA

Aïd-El-Fitr: les musulmans prient pour la cohésion sociale au Burkina

Pas d'image

Les fidèles musulmans du Burkina Faso ont célébré, mardi, la fête de l’Aïd-El-Fitr, au cours de laquelle, ils ont prié pour la cohésion sociale.Le vice-président de la Communauté musulmane du Burkina Faso (CMBF), El Hadj Hatimi Démé qui s’exprimait à l’issue de la grande prière à Ouagadougou, a rappelé que le Burkina Faso est ébranlé ces dernières années par la recrudescence des attaques terroristes.

Pour lui, les musulmans ont prié pour la cohésion sociale qui constitue un facteur de paix et de développement du Burkina Faso.

Des terroristes ont attaqué  en mai dernier dans les régions du Nord et du centre-nord des églises de Toulfé de Dablo, faisant au moins dix morts. 

«L’affaire des musulmans doit être  l’affaire des chrétiens, l’affaire des chrétiens doit être aussi l’affaire des  musulmans, l’affaire des coutumiers doit être également des musulmans et tout le monde», a fait remarquer le vice-président de la CMBF.


El Hadj Hatimi Démé a, en outre, expliqué que les Burkinabé parviendront à construire  une nation forte  et capable de relever le défi sécuritaire et du développement sur la base de l’union et de la tolérance.

De son côté, le cardinal Philipe Ouédraogo qui a assisté à la prière de l’Aïd El Fitr 2019, a dit être venu partager sa joie avec les musulmans et leur souhaiter bonne fête de Korité.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut