International › APA

Akufo-Addo et Condé invitent la classe politique togolaise au consensus

Les présidents Nana Akufo-Addo et Alpha Condé ont, dans un communiqué, appelé, les acteurs de la crise politique togolaise « à maintenir la dynamique du dialogue et de concertation pour un règlement pacifique, notamment la recherche de consensus ».Les deux facilitateurs qui ont reçu, tout à tour, les délégations du pouvoir et de l’opposition dans le cadre du dialogue, ont indiqué qu’ils « examineront en détails, les différentes préoccupations exprimées, et feront un rapport au prochain sommet des chefs et de gouvernement de la CEDEAO », souligne le communiqué dont APA a reçu copie jeudi.

Ils ont invité, par ailleurs, « le gouvernement à étudier la possibilité d’étendre le droit de manifester à l’ensemble du territoire national dans le respect de l’ordre public et des lois en vigueur afin de garantir la liberté de manifester ainsi que la sécurité des biens et des personnes ».

Les deux chefs d’Etat ont invité « les citoyens à collaborer avec toutes les autorités compétentes afin de retrouver les armes emportées ».


Le gouvernement togolais qui a interdit, depuis fin 2017, les manifestations publiques à Sokodé, Mango et Bafilo, trois villes contestataires du nord, déplore la perte d’armes par des militaires pendant les agitations.

« Les facilitateurs invitent instamment tous les partis politiques et toutes les forces vives togolaises à s’abstenir de tout acte et de tout agissement susceptible de constituer une menace à la paix et à la stabilité du Togo et de la sous-région. A cet effet, les facilitateurs demandent aux partis politiques de l’opposition et du pouvoir de faire preuve de retenue pour ne pas compromettre les efforts en cours », lit-on dans le communiqué.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut