InternationalAPA




Alcide Djédjé en vedette à la Une des journaux ivoiriens

Au lendemain de la présentation de son parti politique dénommé Congrès pour la consolidation de la République et le développement…

Au lendemain de la présentation de son parti politique dénommé Congrès pour la consolidation de la République et le développement (CONCORDE), le proche de l’ex-président Laurent Gbagbo et ancien Représentant permanent de la Côte d’Ivoire auprès des Nations Unies (2007 à 2010), Alcide Djédjé est en vedette à la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national.Lancement de son parti politique, hier, Alcide Djédjé : « pourquoi je crée Concorde », affiche L’Intelligent d’Abidjan.

« Nous voulons nous délier des chaînes et des clichés », explique ensuite le président de Concorde en Une de Le Nouveau Réveil. Ce qui fait dire à L’Expression que M. Djédjé « brise le rêve des va-t-en guerre » en s’affiliant au parti unifié Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

 « Pourquoi j’adhère au RHDP », lance l’originaire de l’Ouest ivoirien en couverture de Le Patriote. Tout simplement parce que, souligne-t-il dans Fraternité Matin, le président du RHDP « Alassane Ouattara jouit d’un leadership énorme au plan international ».

Sept ans après la crise postélectorale, Alcide Djédjé livre des secrets, après avoir quitté Affi. La belle-sœur de Gbagbo le rejoint, rapporte de son côté Soir Info, là où dans la même lancé, Notre Voie écrit : Alcide Djédjé fait le grand déballage sur la crise postélectorale et ses relations avec Gbagbo.

« Gbagbo voulait céder le pouvoir et se retirer à Mama », révèle le diplomate ivoirien dans les colonnes de Le Jour Plus. Toujours selon ce journal, M. Djédjé raconte ensuite, comment les caciques du Front populaire ivoirien (FPI) ont poussé l’ancien président à faire la guerre.

Pour finir, affirme le président de Concorde affirme en première page de L’Expression qu’«il n’y aura pas de match retour» pour Gbagbo.