International › APA

Alpha Condé : «Aucune incompréhension entre Macky Sall et moi»

Le président guinéen Alpha Condé, en dépit d’une forte rumeur faisant état de relations tendues avec son homologue sénégalais, a écarté l’existence d’un quelconque nuage d’ « incompréhension » avec ce dernier qui, a-t-il souligné, est « comme un petit frère » pour lui.« Il n’y a aucune incompréhension entre le président Macky Sall et le président Alpha Condé. C’est vous les journalistes qui inventez des choses » a dit le chef de l’Etat de la Guinée (depuis décembre 2010) dans une interview parue ce lundi dans EnQuête et L    ‘Observateur. Les envoyés spéciaux de ces deux quotidiens sénégalais avaient été reçus par Alpha Condé dans son palais, en marge du 60e anniversaire de l’indépendance de son pays, célébré le 2 octobre dernier.

« Macky Sall est comme un petit frère. Je lui ai dit : +Macky, il faut qu’on communique régulièrement, au moins une fois par semaine+. Je n’ai aucun problème avec le président Macky, c’est un frère », a insisté le président guinéen, levant toute suspicion quant à certaines de ses déclarations ou positions (fermeture frontières du Sénégal à cause d’Ebola, affaire Yaya Jammeh, amitiés avec opposants sénégalais, …) vis-à-vis du Sénégal et de chef d’Etat.

Celles-ci avaient amené ainsi certains à penser à une réelle « guerre froide » entre Dakar et Conakry.

Sur l’épisode de l’épidémie à virus Ebola qui avait fortement touché la Guinée en 2014, les médias ont rapporté la colère noire d’Alpha Condé contre les autorités sénégalaises coupables à ses yeux d’avoir fermé la frontière terrestre entre les deux pays.

Concernant la crise postélectorale en Gambie (2017) ponctuée par l’exile de Yaya Jammeh, la posture du président guinéen n’aurait pas, selon la presse, était appréciée par Dakar dont le désir était de voir le dictateur quitter coûte que coûte le pouvoir.


Plus récemment, le 3 mai dernier, lors d’une rencontre avec des journalistes guinéens, le président Alpha Condé avait véhément critiqué la presse de son pays en faisant référence à Macky Sall dans ses propos. « Tous les jours, vous insultez le président dans les radios. Est-ce que j’ai poursuivi quelqu’un ? […] Est-ce qu’un journaliste peut oser insulter Macky Sall ? Vous savez bien ce qui va lui arriver », avait-il dit, réagissant au mauvais classement de la Guinée par Reporter sans frontières (RSF).

En réaction, le président Sall aurait, selon la presse, lancé à Alpha Condé, lors d’une rencontre en Allemagne : « Si vous voulez du Sékou Touré – Senghor, je suis prêt ». Ces deux premiers présidents de la Guinée et du Sénégal se sont longtemps regardés en chiens de faïence…  

Tout le contraire avec Macky Sall, assure Alpha Condé, soulignant qu’il n’y a rien à signaler entre lui et son « petit-frère » et homologue sénégalais. « Avez-vous une fois vu un président africain passer ses vacances dans un autre pays africain ? J’étais à Popenguine (lieu de villégiature situé à 70 km de Dakar), il y a quelques jours », a confié le président guinéen.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut