International › APA

Amadou Gon, Amadou Soumahoro et Guillaume Soro à la Une des journaux ivoiriens

Pas d'image

Le Premier ministre (PM) Amadou Gon Coulibaly dit AGC ainsi que le Président de l’Assemblée nationale (PAN), Amadou Soumahoro et son prédécesseur Guillaume Kigbafori Soro se côtoient à la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, vendredi, sur l’ensemble du territoire national.« Election présidentielle de 2020 : Oui, Gon est bel et bien pré-si-den-ti-able », insiste Le Mandat en réponse à Le Nouveau Réveil qui dans sa livraison d’hier se demandait si le PM Amadou Gon Coulibaly est présidentiable.

« AGC peut bel et bien battre Bédié ou n’importe quel candidat du PDCI-Daoukro en 2020 », contre-attaque à son tour le président du conseil régional du Hambol, Kalil Konaté en couverture de L’Intelligent d’Abidjan. « Gon est un homme de mission », recadre L’Expression.

Au plan parlementaire, la presse revient sur les deux postes occupés par la Côte d’Ivoire au parlement de la CEDEAO.

La CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) et L’UA (l’Union africaine) « humilient notre président de l’Assemblée nationale », écrit Le Nouveau Réveil, ajout que Amadou Soumahoro voulait imposer des députés RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix) au détriment des autres.

La CEDEAO dit « niet » à Amadou Soumahoro après une tentative du régime ivoirien de remplacer deux députés du PDCI au parlement de cette institution sous-régionale, renchérit LG Infos, qui parle à cet effet de « fiasco et humiliation » pour le RHDP.

Ce qui fait dire à Notre Voie que M. Soumahoro signe ses premiers échecs à la tête du parlement ivoirien après ce désaveu de la CEDEAO.


Des journaux s’intéressent également à la sortie de Guillaume Soro contre le commandant supérieur de la gendarmerie. A ce propos, Le Jour Plus revient sur « le curieux » appel de Gullaume Soro au 1er responsable de la gendarmerie nationale, quand Générations Nouvelles croit savoir Pourquoi l’ex-PAN a interpellé Apalo Touré depuis Niakaramandougou, dans le Nord du pays, où il était en tournée politique.

En liberté sous conditions, l’ancien président Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé occupent aussi une place de choix à la Une des tabloïds ivoiriens.

Acquittés et en liberté conditionnelle, quelque chose se prépare pour Gbagbo et Blé, révèle à ce propos L’Inter, dévoilant les identités de ceux qui sont à la manœuvre pour cela.

A son tour, Soir Info livre les dernières révélations dans l’affaire Gbagbo et Blé, là où Le Quotidien d’Abidjan dit savoir ce qui va se passer « réellement » dans cette affaire impliquant les deux anciens pensionnaires de la Cour pénale internationale (CPI).



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut