International › APA

Assurance agricole au Sénégal : 721 millions f cfa payés en 2018 (Responsable)

Pas d'image

Pour l’exercice 2018, la Compagnie Nationale d’Assurance Agricole du Sénégal (CNAAS), dont l’Etat est l’actionnaire majoritaire, a payé plus de 721 millions f cfa a des sinistrés, a appris APA mercredi auprès de son Directeur technique, Omar Cissé Sow.« En 2018, nous avons notamment payé 721 729 066 f cfa à des sinistrés, dont 654 272 566 f cfa qui ont été versés à des agriculteurs », a expliqué M. Sow.

Faisant une présentation lors d’une table-ronde nationale de réflexion et de partage sur l’assurance indicielle du bétail au Sénégal, le Directeur technique de la Compagnie Nationale d’Assurance Agricole du Sénégal (CNAAS) a indiqué que ces chiffres prouvent que l’assurance agricole marche au Sénégal.

Cette rencontre fait suite à la réalisation d’une étude proposant un état des lieux des initiatives en matière d’assurance indicielle bétail au Sénégal effectuée dans le cadre du programme « Building Résilience and Adaptation to Climate Extremes and Disasters » (BRACED) pour la résilience financé par la coopération britannique.

Mais à propos de l’assurance bétail, Mame Mor Anta Sylla, chercheur sur l’assurance bétail pour le programme BRACED a souligné que ce type d’assurance est encore peu pratiquée par les éleveurs. Mais, a-t-il dit, « on espère que dans un futur proche on va y arriver. Il y a des défis à relever et des réflexions sont en cours pour arriver à une assurance indicielle de bétail sénégalais ».


Le programme BRACED soutient les communautés vulnérables aux phénomènes climatiques extrêmes au Sahel/Afrique de l’Ouest, en Afrique de l’Est, en Asie du Sud et du Sud-est. Il vise à renforcer leur résilience via des projets de développement local mis en œuvre par des partenaires de la société civile et promouvant des méthodes de réduction des risques de catastrophes et d’adaptation au changement climatique.

Au Sénégal, ledit programme a connu une première phase de mise en œuvre jusqu’en début de l’année 2018, avec 15 projets mis en œuvre dans 13 pays différents, dont le Sénégal. En début 2018, sur les quinze projets de départ, neuf ont été approuvés pour une nouvelle phase de financement appelée BRACED-X, sur une période étendue de 15 mois.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut