International › APA

Athlétisme/« Seul le travail paie en athlétisme », conseille le champion kényan George Manangoi

Pas d'image

Vainqueur aux 1500 m des moins de 20 ans au championnat d’Afrique d’athlétisme U20 qui se déroule à Abidjan, le Kényan George Manangoi, champion du monde des U20 estime que « seul le travail paie » pour réaliser de bonnes performances.Médaillé d’or au championnat du monde d’athlétisme des moins 20 ans à Tampere (Finlande), en août 2018, le Kényan George Manangoi (19 ans), frère cadet du champion du monde Elijah Manangoi, spécialiste du demi-fond, a justifié sa réputation au stade Houphouët-Boigny en remportant le métal précieux aux 1500 m. 

«Oui, c’est la continuité ! », lâche le champion kenyan. Pour lui, il n’y a pas de secret. « Seul le travail paie », concède-il. 

Georges qui est sur les traces de son aîné Elijah soutient que « si Ta Lou et Murielle Ahouré (ndlr : les sprinteuses ivoiriennes) font aujourd’hui partie des meilleurs athlètes du monde, c’est bien parce qu’elles ont beaucoup travaillé ». 


« Moi, je travaille pour être au sommet. Et je demande à tous les jeunes qui embrassent l’athlétisme d’en faire autant », conseille le double champion du monde et d’Afrique d’athlétisme U20.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut