International › APA

Attaque de Boko Haram au Cameroun : trois soldats tués et une dizaine de terroristes «anéantis»

Pas d'image

Trois soldats camerounais ont été tués dans la localité de Sagmé (Extrême-nord), au cours d’une attaque perpétrée par la secte terroriste Boko Haram dont une dizaine d’éléments ont été «anéantis», a annoncé lundi le ministère de la Défense.Selon cette source, l’attaque a eu lieu hier dimanche et les trois éléments des forces de défense et de sécurité qui sont morts appartenaient au Bataillon d’intervention rapide (BIR). Cette unité d’élite est placée sous la coordination de la Force multinationale mixte (FMM) et son commandement en second est basé dans la ville de Mora.

En dehors de la dizaine de « terroristes anéantis », plus d’une vingtaine d’autres ont été arrêtés, de même que l’armée camerounaise aurait mis la main sur un important « arsenal de guerre », constitué d’armes et de munitions, indique le ministère de la Défense.

Selon ce dernier, du matériel roulant, notamment des motos, ont été saisis sur les terroristes, de même qu’au moins deux de leurs véhicules ont été détruits.

Depuis le début de cette année, c’est la première fois que Boko Haram a réussi à tuer trois soldats camerounais, ce qui démontre que malgré la réduction de sa capacité militaire, cette organisation terroriste a encore une réelle capacité de nuisance.  


 

 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut