International › APA

Bacongo promet un partenariat avec les entreprises industrielles pour l’emploi des jeunes

Cissé Bacongo, candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), la coalition au pouvoir, pour les élections municipales à Koumassi (Sud d’Abidjan), a promis dimanche « développer un partenariat gagnant-gagnant avec les entreprises industrielles et commerciales » pour l’emploi des jeunes.« Nous allons développer un partenariat gagnant-gagnant avec les  entreprises industrielles et commerciales de la commune de Koumassi en  vue de permettre à tous les jeunes diplômés ou non, au chômage ou en  quête d’un premier emploi d’avoir du travail », a dit Bacongo, au  lancement de sa campagne.

« En ce sens, nous  allons intervenir auprès des ministères du Budget, de l’Économie et des  finances afin d’obtenir des facilités au profit des entreprises de la  zone industrielle de Koumassi qui accepteront d’embaucher un certain  quota annuel des jeunes » de la commune, a-t-il ajouté. 

S’agissant  des femmes, M. Bacongo, conseiller du président de la République,  chargé des affaires juridiques et administratives, envisage d’ « établir  un partenariat dynamique et efficace avec le Fonds d’appui aux femmes  de Côte d’Ivoire, le Fafci », s’honorant d’être le filleul de la  fondatrice, Mme Dominique Ouattara.

« Mme la  Première dame nous a déjà donnée une enveloppe de 100 millions Fcfa, la  semaine dernière pour financer les projets des femmes de Koumassi »,  a-t-il fait savoir, indiquant avoir instruit son staff à l’effet de «  confectionner une liste de 500 femmes de tous les bords politiques,  toutes les origines ethniques et confessions religieuses afin de  bénéficier de ces fonds déposés à la Coopec (micro finance)».


Concernant  la vie socio-professionnelle, le candidat du Rhdp annonce au lendemain  du scrutin, prévu le 13 octobre 2018, après sa « victoire », la  réalisation d’une cantine scolaire, d’une bibliothèque, d’une fontaine  avec 13 mètres de jet d’eau et d’une piscine municipale. 

Il  a, à l’endroit de ses détracteurs, rejeté l’idée « que Bacongo a une  arme avec laquelle il menace le tout venant», avant d’ajouter « je suis  un homme de droit, un juriste d’affaires, je suis docteur en droit et  j’enseigne à l’université, je n’ai pas besoin d’arme ».  

Au  cours du meeting, l’honorable Traoré Adjaratou, épouse du général Issa  Coulibaly, a fait une déclaration emprunte de réconciliation. « Je suis à  votre service », a-t-elle, lancé à l’endroit de M. Bacongo, qui, avant  de diriger la commune, devra battre l’actuel maire qui l’a dépassé aux  voix lors de la précédente municipale. 


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut