International › APA

Bédié appelle à la prorogation pour une durée de 2 ans la validité des CNI

Pas d'image

Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié, a appelé jeudi le gouvernement à proroger pour une durée de deux ans la validité des Cartes nationales d’identité (CNI) qui arrivent à expiration à partir de juin 2019, à une réunion du bureau politique.« J’invite le gouvernement à la lutte contre la fraude sur la  nationalité ivoirienne (et) à la prorogation d’une durée de deux ans la  validité des Cartes nationales d’identité arrivées à expiration dès juin  2019», a dit M. Bédié sous des salves d’applaudissements.  

Selon  le président du Pdci, ex-allié au pouvoir, cela devrait permettre « aux  6 millions de nouvelles personnes détenant ces pièces d’enrôler pour  effectuer leur formalités d’inscription sur le listing électoral à venir  »,  devant des cadres au siège du parti à Abidjan. 

Le  Pdci qui n’a pu obtenir l’alternance politique auprès de ses alliés au  sein du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix   (Rhdp), la coalition au pouvoir, s’est retiré de ce groupement  politique mué en une formation dénommée Parti unifié Rhdp. 

L’ex-parti  unique qui craint une « fusion-absorption » dans le Parti unifié Rhdp, a  décidé de présenter un candidat à l’élection présidentielle d’octobre  2020. Dans ce contexte, la formation veut s’assurer d’une  large  mobilisation à travers un processus transparent pour reconquérir le  pouvoir d’Etat. 

Mercredi, le porte-parole du  gouvernement ivoirien, Sidi Touré, a annoncé qu’ un décret sera pris  pour « projeter la date de validité des cartes d’identité des  concitoyens dont les pièces sont arrivées à expiration », avant  d’indiquer que des textes, soumis à l’assemblée nationale, sont en  discussion. 


Il s’agit de « les projeter en  terme d’extension du délai de validité » afin que d’ici à la fin de ce  mois, notamment dans « une à deux semaines », le décret soit effectif,  pour ouvrir la voie à l’enrôlement et la production des CNI « dans le  dernier trimestre de l’année au plus tard », a-t-il poursuivi.

M.  Bédié avait récemment évoqué la fraude sur la nationalité ivoirienne, à  travers l’orpaillage clandestin, qui enregistre un fort taux  d’étrangers. Des propos qui ont amené le Rhdp à réagir insinuant que le  Pdci montrait ainsi des signes qu’il ne pouvait pas gagner la  présidentielle de 2020.

Le Pdci exige par  ailleurs, avec d’autres partis de l’opposition, une « réforme profonde »  de la Commission électorale indépendante (CEI), reprochant au pouvoir  de vouloir organiser une « mascarade » en faisant une « simple  recomposition » de l’institution. 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut