International › APA

Bénin: Standard & Poor’s Global prévoit une croissante encourageante

Dans son dernier rapport, l’agence de notation internationale Standard & Poor’s Global (S&P) a attribué la note B+/B au Bénin, le positionnant à l’instar du Sénégal et du Kénya au premier rang des pays d’Afrique évalués par l’agence américaine, exceptés l’Afrique du Sud et le Maroc.L’agence de notation explique sa note par une amélioration notable de la gestion macroéconomique du pays du fait des récentes réformes mises en place par le gouvernement et qui sont destinées à booster la croissance.

Le rapport en date du 05 juillet 2018, l’agence S&P explique que l’agenda des réformes du gouvernement démontre une « approche politique proactive », dont l’axe principal a été le renforcement de la gouvernance publique et la responsabilité des institutions initiée dans le cadre du Programme d’Actions du Gouvernement.

D’autres nouvelles lois, dont la finalité est l’amélioration du climat des affaires et la création de tribunaux commerciaux, ainsi que l’adoption d’une série de décrets et de lois visant à accroître la transparence, notamment dans les marchés publics, soutiendront, si elles sont « rapidement appliquées », le PIB estime l’agence, selon qui, cette prévision induira une redynamisation de la confiance des investisseurs étrangers, compte tenu surtout du solide bilan du Bénin en matière de stabilité démocratique.

S&P met également en avant, l’amélioration de la collecte des recettes, grâce à un dynamisme accru de l’activité économique associée à de meilleures performances de la filière coton, et une série de réformes visant à améliorer la collecte de l’impôt.


Standard & Poor’s Global prévoit également un taux de croissance qui restera élevé, avec une moyenne de 6,3% sur la période 2018-2021 et un déficit budgétaire qui devrait se réduire à 4% en moyenne sur la période 2018-2021 contre le niveau de 7,6% du PIB enregistré en 2015. En perspective, elle anticipe un taux d’endettement d’environ 50% du PIB et un déficit extérieur courant qui se réduirait à 7% du PIB à l’horizon 2021.

En outre, l’agence considère que la place du Bénin au sein de l’Union économique et monétaire de l’Ouest africain (UEMOA) limite sa marge de manœuvre en termes de politique monétaire, bien que cela réduise tout de même les risques extérieurs et ancre non sans succès une faible inflation.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut