International › APA

Bientôt des agropoles au Nigéria

Sept États fédérés du pays vont lancer les travaux de construction des Zones spéciales de transformation agro-industrielle.Le Nigeria, premier producteur de céréales en Afrique de l’ouest, avec 45% de la production, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO, sigle anglais), peine à transformer ses récoltes. Grâce au programme « zones spéciales » de la Banque africaine de développement (Bad), cette difficulté devrait être résolue.

« Les zones spéciales de transformation agro-industrielle vont changer la donne pour le secteur agricole au Nigeria. Elles fourniront des infrastructures de classe mondiale pour aider les entreprises agroalimentaires à s’installer à proximité des zones de production, à développer des chaînes de valeur compétitives soutenues par des systèmes logistiques qui favoriseront la transformation des denrées alimentaires et la création de valeur ajoutée », a déclaré le président de la Bad, Akinwumi Adesina, cité par un communiqué reçu ce mercredi à APA.

Par ailleurs, a fait savoir l’ancien ministre nigérian de l’Agriculture, ces usines contribueront à la création de richesse et d’emplois massifs dans les régions rurales. A l’en croire, ces dernières passeront, grâce à ces projets, du statut de zones de misère économique à celui de zones de prospérité.

Le Conseil d’administration de la Bad a approuvé en décembre 2021 un prêt de 160 millions de dollars pour lancer le programme dans les sept États et dans le territoire de la capitale fédérale, informe le document.


Le Fonds international de développement agricole et la Banque islamique de développement apporteront un cofinancement de 150 millions de dollars supplémentaires pour la première phase du programme. Le gouvernement nigérian fournira environ 18,05 millions de dollars pour le déploiement et la mise en œuvre du programme.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la priorité « nourrir l’Afrique » de l’institution financière régionale. Elle adoptera une approche soutenue par le gouvernement et pilotée par le secteur privé pour stimuler l’agro-industrie.

Le succès du programme au Nigeria devrait avoir un impact à l’échelle continentale où la Banque africaine de développement a déjà engagé plus de 750 millions de dollars de financement pour la création de 23 pôles agro-industriels dans 11 pays africains.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut