International › AFP

Burkina: au moins trois douaniers tués dans une attaque

Au moins trois douaniers burkinabè ont été tués vendredi lors d’une attaque contre un poste mobile à Nohao, dans l’est du Burkina Faso, a-t-on appris de sources sécuritaires, qui parlaient d’un acte « terroriste ».

« Une équipe mobile de la douane de Cinkassé, qui avait érigé un poste de contrôle à Nohao (une localité de la province du Koulpélogo), a été la cible d’une attaque terroriste ce vendredi vers 17h00 » (locales et GMT), a déclaré à l’AFP une source sécuritaire.

« Un bilan provisoire fait état de trois douaniers tués par les assaillants, qui ont également incendié des véhicules », selon cette source.

« C’est l’oeuvre d’un groupe d’une vingtaine d’individus armés qui se sont ensuite enfuis dans la zone forestière », a rapporté une autre source sécuritaire.

Le Burkina Faso est confronté depuis quatre ans à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières. D’abord concentrées dans le nord du pays, elles se sont ensuite étendues à d’autres régions dont celle de l’Est.


Jeudi, deux militaires ont été tués et six blessés dans l’explosion d’un cadavre piégé à Djibo, dans le nord du pays.

Trois attaques ont été perpétrées la semaine dernière, dont une ayant tué cinq gendarmes le jour même où le président burkinabè recevait ses homologues du G5 Sahel pour un sommet consacré à la lutte antiterroriste.

Attribuées principalement aux groupes jihadistes Ansaroul Islam et Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), les attaques ont fait depuis 2015 plus de 300 morts, selon un comptage de l’AFP, voire plus de 500 selon d’autres sources.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut