International › APA

Burkina: changements au sommet de l’armée (Décrets présidentiels)

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a opéré des changements au sommet de la hiérarchie militaire burkinabè, renseignent des décrets présidentiels parvenus, jeudi soir à APA.L’un des décrets nomme le colonel Gilles Bationo, Chef d’état-major de l’armée de terre, tandis qu’un autre nomme le colonel-major Oumarou Sawadogo, Commandant du groupement central des armées.

Un autre décret signé du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré nomme trois Officiers des forces armées nationales au rang de ‘’Sous-chefs » à l’Etat-major général des armées.

Il s’agit du colonel-major Vinta Somé nommé sous-chef Opération, du colonel-major Edmond Compaoré nommé sous-chefs Ressources humaines et du colonel-major Pierre Ouédraogo nommé sous-chef Soutien. 

Quant au colonel Hamidou Zongo, il est nommé Directeur central des opérations de soutien à la paix, alors que le commandant Ahmed Roamba est nommé Directeur central des sports des armées.

Le quatrième décret nomme le colonel Karim Ouili, Directeur de la communication et des relations publiques des armées à l’Etat-major général des armées. 

Le cinquième décret concerne les sous-officiers des forces armées nationales nommés commandants de région militaire de l’armée de terre.

Ainsi, le colonel Yves Patrick Ouédraogo est nommé Commandant de la 1ère région militaire, le colonel Adam Néré, Commandant de la 2e région militaire et le colonel Moussa Diallo, Commandant de la 3e région militaire.


Le sixième décret présidentiel a trait à la nomination d’officiers aux rangs de Chefs de division à l’Etat-major général des armées.

Il s’agit du colonel Pankabo Biwanlo, nommé chef de division opérations, du colonel Théophile Nikiéma nommé chef de division Formation et du colonel Emmanuel Poda nommé chef de division Renseignement militaire.

Un autre décret nomme deux conseillers techniques à l’Etat-major général des armées. Il s’agit des colonels-majors Labawo Forogo et Claude Kaboré.

Ces nominations interviennent quelques jours après la prise de fonction, le 31 janvier dernier, du nouveau Chef d’Etat-major général des armées (CEMGA), le général Moïse Miningou, nommé le 10 janvier 2019.

Elles (nominations) ont lieu aussi après les changements intervenus au niveau des ministères en charge de la Défense et de la Sécurité, dirigés désormais respectivement par Moumina Chériff Sy et Ousséni Compaoré.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut