International › APA

Burkina : Diendéré nie toute participation au putsch de septembre 2015

Le général Gilbert Diendéré, présumé cerveau du coup d’Etat de septembre 2015 au Burkina Faso, a nié avoir planifié et exécuté ledit putsch, lors de son audition ce lundi à la barre du Tribunal militaire de Ouagadougou.«Je n’ai ni planifié, ni organisé, ni exécuté ce que les gens appellent coup d’État», a déclaré Gilbert Diendéré cité par Lefaso.net visité à APA.

Le  général Diendéré, tout en s’inclinant avec «+beaucoup d’humilité et de respect+ devant la mémoire de tous ceux qui ont perdu la vie au moment des faits», a tout juste reconnu avoir «assumé une situation donnée ». «J’ai posé, a-t-il dit à la barre, des actes dont les qualificatifs peuvent être discutés avec les spécialistes du droit».

Ex-chef du défunt Régiment de sécurité présidentielle (RSP) au temps de Blaise Compaoré, Diendéré avait été déclaré président  du Conseil national de la démocratie (CND), le 17 septembre 2015, au lendemain de la prise en otage des autorités de la Transition.


Dans le cadre du procès du putsch, il est poursuivi pour meurtre et coups et blessure, incitation aux actes contraires à la discipline militaire et trahison.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut