International › APA

Burkina: les éditeurs de TNT sauront les redevances d’ici au 1er mai (ministre)

Pas d'image

Les éditeurs de la Télévision numérique terrestre (TNT) au Burkina Faso sauront le montant des redevances à payer d’ici au 1er mai 2019, a annoncé, lundi, le ministre burkinabè de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou.«Les éditeurs sauront avant le 1er mai 2019 ce qu’ils devront payer concernant la redevance relative à la TNT », a déclaré le ministre Dandjinou, ajoutant qu’il y a une fourchette de prix qui est proposée et que des affinements doivent se faire «afin de tenir compte de la réalité des entreprises de presse».

Pour Remis Fulgance Dandjinou, il importe «d’assurer à travers un financement adéquat et pérenne de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT), cette obligation de l’Etat de donner à tous les Burkinabé une information où qu’ils soient à l’intérieur du territoire nationale».

Le ministre de la Communication qui s’exprimait à l’issue d’une rencontre de travail du comité de pilotage de la TNT avec le Premier ministre Christophe Dabiré, a également annoncé que l’extinction du signal analogique  aura lieu le 1er novembre  2019.


 «Il y a un procès d’acquisition des décodeurs au niveau de la population qui doit se faire. La SBT doit communiquer là-dessus», a-t-il expliqué avant d’indiquer que les éditeurs doivent informer leurs auditeurs et leurs téléspectateurs à ce propos.

La Télévision numérique terrestre (TNT) a été officiellement lancée au Burkina Faso en décembre 2017. Elle est censée offrir des images de qualité et une meilleure couverture du territoire national que le signal analogique ne couvrait qu’à peine 50%.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut