International › APA

Cacao ivoirien: le prix bord champ pour la campagne intermédiaire 2018-2019 maintenue à 750 Fcfa/Kg

Pas d'image

Le prix bord champ du cacao en Côte d’Ivoire, premier prodcuteur mondial, a été maintenu à 750 Fcfa/Kg pour la campagne intermédiaire 2018-2019 qui s’ouvre lundi, a annoncé vendredi à la presse le directeur général du Conseil café-Cacao, Yves Brahima Koné.« Le 1er avril, débute la campagne intermédiaire qui s’achève à la  fin du mois de septembre 2019. Le prix bord champ décidé par le  gouvernement est de 750 Fcfa le Kg », a indiqué le directeur général du  Conseil café-cacao, organe régulateur de la filière, lors d’un point de  presse à Abidjan.   

Ce prix de 750 Fcfa/Kg est  le même qu’à la campagne principale qui a commencé le 1er octobre 2018  et qui prend fin le dimanche 31 mars 2019. La campagne intermédiaire qui  s’ouvre le 1er avril pour s’achever le 30 septembre 2019 est ainsi  lancée.   

Pour ce « prix de 750 Fcfa, il y a  une subvention de 38 milliards de Fcfa aux producteurs puisque les prix  ne sont pas bons sur le marché international et le gouvernement a décidé  de maintenir le prix de la campagne principale », a expliqué M. Brahima  Koné.  

Globalement, rapporte-t-il, les  acteurs de la filière ont « travaillé en respectant les règles de la  commercialisation, aussi bien pour la commercialisation intérieure  qu’extérieure » lors de la campagne principale. En outre, aucun problème  majeur ou défaut n’a été observé sur cette période.  

Il  a fait savoir que pendant la récolte intermédiaire, il y a des décotes  qui sont faites sur le prix par rapport au grenage. Par conséquent, « si  cette décote devrait être répercutée, les paysans n’allaient pas avoir  les 750 Fcfa/Kg (c’est pourquoi) le gouvernement a estimé qu’il fallait  maintenir le prix aux producteurs ». 


Selon le  directeur général du Conseil café-cacao, « les prix ne sont pas  pratiquement excellents sur le marché » et même « ne sont pas très bons  ». Alors, comparativement à la grande traite, le président de la  République a décidé d’accorder une subvention de 38 milliards Fcfa pour  pouvoir maintenir le prix.    

« Je demande à  l’ensemble des opérateurs qui travaillent sur la filière de respecter  scrupuleusement ce prix qui est accordé aux producteurs et que  l’ensemble des règles de la commercialisation soient respectées »,  a-t-il lancé. 

La Côte d’Ivoire est le premier  producteur mondial avec plus de 40% de l’offre mondiale de fèves de  cacao. Le pays a atteint près de 2 millions de tonnes lors de la  campagne de commercialisation 2018 et ambitionne de transformer au moins  50% de sa production à l’horizon 2020.  

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut