International › APA

Cameroun: 600 000 enfants privés d’éducation par le le conflit sécessionniste (Unicef)

Pas d'image

Plus de 600 000 enfants ne vont pas à l’école dans les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun à cause des violences sécessionnistes, selon le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef) dans un rapport parvenu dimanche à APA.« Plus de 80 % des écoles ont été fermées, touchant plus de 600 000 enfants alors que depuis 2018, plus de 300 élèves et enseignants ont été enlevés et relâchés après des expériences traumatisantes», a précisé le porte-parole de l’Unicef, Toby Fricker cité par le rapport.

A cause de ce cette situation, «au moins 74 écoles ont été détruites, tandis que les élèves, les enseignants et le personnel scolaire ont été exposés à la violence, aux enlèvements et à l’intimidation » par des groupes armés dans les deux régions en crise.

L’UNICEF a appelé toutes les parties au conflit à protéger tous les enfants et leur famille et permettre l’accès humanitaire à toutes les personnes dans le besoin, conformément au droit international humanitaire.


Au demeurant, « le Fonds exhorte aussi à protéger et rouvrir les écoles et assurer des espaces d’apprentissage sûrs pour les enfants sans condition ».

Pour cette année, l’Unicef déclare avoir besoin de 20 millions de dollars pour répondre efficacement à l’urgence humanitaire dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut