International › APA

Cameroun : «la Nuit du destin» célébrée sous le signe de la paix et de la stabilité

La « Nuit du destin » ou « Laylatou Qadr » sera célébrée ce lundi soir par les fidèles musulmans du Cameroun qui, toute une nuit durant, vont pour cette année prier et faire des invocations afin qu’Allah fasse régner la paix et la stabilité dans le pays.A en croire, plusieurs imams et érudits, la ferveur religieuse observée depuis l’entame des dix derniers jours du Ramadan devrait atteindre son summum avec les veillées organisées dans les différentes mosquées du pays.

A la mosquée centrale de Douala, de 1h du matin à 2h30, les fidèles seront derrière l’Imam pour une longue série de prières ponctuées d’invocations axées sur une pluie de bénédictions divines pour le Cameroun.

A ce propos, la paix et la stabilité dans les zones de conflits constitueront l’essentiel des prières, même si les fidèles n’oublieront pas de faire référence à leurs problèmes personnels auxquels ils cherchent des solutions.

Selon Cheikh Mokthar, prédicateur à la mosquée de New-Bell dans le deuxième arrondissement, il est dit dans le Coran que la « Nuit du destin» ou « Laylatoul Qadr, en arabe» est porteuse de nombreuses vertus. Et pour en profiter, il faut la célébrer dans les nuits des dix derniers impairs du jeûne.

« Celui qui donne par exemple, 5 francs FCFA en charité chaque nuit,  y compris celle coïncidant avec Laylatoul Qadr, c’est comme s’il avait donné de la charité chaque nuit pendant 84 ans », assure l’Imam Cheikh Mokthar.


Du côté des fidèles, c’est la mobilisation pour ne rien rater des bénédictions de cette nuit.

« C’est une occasion pour nous fidèles, de non seulement nous purifier, mais surtout de chercher la miséricorde d’Allah. Parce que la nuit du destin telle qu’elle est expliquée par notre Prophète (PSL), est capable de changer le destin d’un individu par un simple acte d’adoration », a affirmé Ibrahim Sadou.

Ce dernier, à l’instar de ses coreligionnaires, se rend déjà à la mosquée de son quartier pour une longue nuit de veille qui fera résonner de zikrs les lieux de culte du pays.

Vu que « l’occasion est aussi bénéfique que rare », Bikilissou, une fidèle musulmane, renseigne qu’elle se rend à 20h à la mosquée pour n’en ressortir qu’aux environs de 3h du matin.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut