International › APA

Cameroun : le président du Conseil de la communication condamné 6 mois de prison avec sursis

Le président du Conseil national de la communication (CNC) du Cameroun, Peter Essoka, a été condamné mardi à 6 mois de prison avec sursis pour «diffamation par voie de média» par le tribunal de première instance de Ngoumou, localité située à une vingtaine de kilomètres de la capitale, Yaoundé, a appris APA de source judiciaire.Essoka doit en outre verser 15 millions FCFA de dommages et intérêts au plaignant, le groupe de presse L’Anecdote, et une amende de 2 millions FCFA au ministère public.

Absent à la barre depuis le début des audiences, Peter Essoka était poursuivi pour avoir, sur les ondes d’une radio internationale, et évoquant la crise anglophone, assimilé la chaîne privée de télévision Vision 4 à la radio des «Mille collines», de sinistre renommée et qui fut un des vecteurs de la haine tribale et du génocide de 1994, au Rwanda.

Le propriétaire de ladite chaîne, Jean-Pierre Amougou Belinga, s’était quant à lui défendu de toute stigmatisation visant la communauté anglophone.


Ce même promoteur de médias a également attrait, pour «abus de fonction», le parton du CNC devant le tribunal de Yaoundé-centre administratif, ce qui augure d’un autre procès dont la sentence reste attendue.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut