International › AFP

CAN-2019: le foot congolais en débandade

Quatre joueurs sous contrat qui s’enfuient au Maroc, des tonnes de bagages abandonnés à l’aéroport du Caire, une plainte contre le président de la Fédération: le football en République démocratique du Congo (RDC) accumule les cartons jaunes depuis l’élimination des Léopards en 8e de finale de la CAN.

On se croirait dans un pays soviétique à l’époque de la guerre froide: l’AS Vita, club mythique de Kinshasa, a dénoncé la fuite de quatre de ses joueurs « pour le Maroc via Brazzaville en traversant le fleuve Congo par pirogue ».

Il s’agit du milieu de terrain international Padou Bompunga Botuli, de Nelson Munganga Omba, Francis Kazadi Kasengu et Yannick Bangala Litombo.

L’AS Vita Club, entraîné par le sélectionneur national Florent Ibenge, met en garde de potentiels recruteurs marocains: « Tous ces joueurs ayant des contrats valides avec l’AS V.Club, des dispositions ont été prises avec la fédération (Fecofa) pour que les équipes marocaines puissent se soumettre à la règlementation internationale relative aux transferts ».

Mercredi toujours, une plainte a été déposée contre le président de la Fédération congolaise de football (Fécofa), Constant Omari, par un ex-candidat à l’élection présidentielle et homme d’affaires, Seth Kikuni.

M. Kikuni accuse le président de la Fécofa de ne pas avoir respecté les clauses d’un contrat pour habiller les joueurs. Il accuse en plus Constant Omari d’avoir tenu des propos diffamatoires en le traitant de « petit con et voyou », dans une vidéo tournée en Egypte et partagée sur les réseaux sociaux.

La République démocratique du Congo a été éliminée sans gloire en 8e de finale par le petit poucet Madagascar, aux tirs au but.

– Des supporters exaspérés –


Dans le stade, des supporters en colère s’en étaient pris physiquement à un conseiller du ministre des Sports après cette défaite, comme on le voit sur une vidéo qui a enflammé la toile congolaise.

Au pied des pyramides égyptiennes, les hommes de Florent Ibenge n’ont pas seulement laissé leurs ambitions et leurs illusions.

La pléthorique délégation congolaise -173 membres- a dû regagner Kinshasa sans une partie de ses valises après la défaite du 7 juillet.

« Il y avait près de dix tonnes de marchandises appartenant aux joueurs, aux membres de la fédération et au cabinet du ministre des Sports ainsi qu’aux supporters. Le pilote a décidé d’embarquer deux tonnes, le reste a été abandonné à l’aéroport international du Caire », a témoigné à l’AFP Emmanuel Ciguge, président de l’ASBL « Allez-y les Léopards », une organisation des supporters de l’équipe nationale congolaise.

« Ces colis abandonnés seraient arrivés aujourd’hui à Kinshasa par un cargo affrété par le gouvernement », a réagi à l’AFP un conseiller du ministre des Sports qui a refusé d’être cité.

En Egypte, la délégation congolaise a davantage pensé à faire des emplettes qu’à supporter ses joueurs, d’après le président de l’organisation des supporters: « Certains achetaient des meubles et des marchandises au marché au lieu d’être dans le stade où Les Léopards jouaient », a déploré M. Ciguge.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut