International › AFP

CAN-2019: l’Egyptien Salah demande « une seconde chance » pour Warda l’exclu

Amr Warda « ne devrait pas être envoyé directement à la guillotine », a déclaré jeudi la star égyptienne Mohamed Sala, en prenant la défense de son coéquipier exclu la veille de la sélection engagée à la CAN en raison de récentes accusations de harcèlement sexuel.

Salah, qui s’est déjà exprimé en faveur de la cause féminine dans le monde musulman, a apporté son soutien à Warda tout en condamnant ses actions.

« Les femmes doivent être traitées avec le plus grand respect. Non, c’est non. Ces choses sont et restent sacrées. Je crois aussi que nombreux sont ceux qui commettent des erreurs et peuvent changer pour le meilleur et ne doivent pas être envoyés directement à la guillotine », a twitté Salah, peu après la qualification de l’Egype pour les 8es de finale de la CAN.

« On doit croire à la seconde chance… Nous devons guider et éduquer. Bannir n’est pas la réponse », a ajouté la star de Liverpool qui porte les espoirs de tout un pays.

Warda a été exclu de la sélection mercredi, avant la victoire de l’Egypte sur la RD Congo (2-0), après que des accusations de harcèlement sexuel ont refait surface sur les réseaux sociaux, de nombreuses femmes témoignant sur la toile de commentaires obscènes de l’attaquant de 25 ans.


La décision est intervenue quelques heures après la publication d’une vidéo sur Twitter où on le verrait s’exhiber devant une femme, une séquence dont l’AFP n’a pas pu vérifier l’authenticité.

« Il est définitivement exclu. Nous avons un match sur lequel nous devons nous concentrer ce soir », avait déclaré à l’AFP l’entraîneur de l’équipe nationale égyptienne Ihab Leheita, sans donner plus de détails.

En 2017, le club portugais du CD Feirense a résilié le contrat de Warda en raison d’accusations de harcèlement sexuel sur deux épouses de coéquipiers.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut