International › APA

CAN/Football: Hervé Renard rêve d’un 3è sacre qui passe par la Côte d’Ivoire

Pas d'image

Hervé Renard, le sélectionneur des Lions de l’Altas du Maroc, retrouve, en début de soirée (17h GMT) au stade militaire du Caire, les Eléphants de Côte d’Ivoire, sélection avec laquelle le technicien français a remporté sa deuxième coupe d’Afrique des nations de football en 2015 après celle de 2012 avec Les Chipolopolos (boulets de cuivre) de Zambie.L’histoire d’Hervé Renard, le premier entraîneur à remporter deux Coupes d’Afrique avec deux sélections différentes, avec le football du continent remonte à 2008, dans le sillage de son mentor, Claude Le Roy  (vainqueur de la CAN en 1988 avec le Cameroun) dont il est l’adjoint à la tête des Black Stars du Ghana, après des expériences dans des clubs de division inférieure en France, au Vietnam, en Angleterre et au Cambodge.

En 2008, il réussit avec le globe-trotteur Claude Le Roy à décrocher la médaille de bronze (3è) avec les Black Stars du Ghana, le pays hôte de la compétition en février 2008. Mai 2008, nommé à la tête de l’équipe de Zambie, Hervé Renard (52 ans en septembre prochain) atteint les quarts de finale de la CAN 2010. Une première pour la sélection zambienne depuis quatorze ans.

L’ancien défenseur de l’AS Cannes,  du stade de Vallauris et du SC Draguignan (des clubs français) quitte les Chipolopolos la même année pour la sélection d’Angola d’où il démissionnera, six mois après sa nomination, pour des difficultés d’obtenir un visa de travail. 

Il s’engage avec le club algérien de l’USM d’Alger en janvier 2011 pour un contrat de deux ans et demi qu’il ne terminera car une clause lui permettait de partir s’il est sollicité. Hervé Renard, profite de cette brèche pour retrouver  la Zambie qui venait de se qualifier pour la CAN 2012 co-organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale.

La Zambie d’Hervé Renard est sacrée championne d’Afrique face à la Côte d’Ivoire à l’issue des tirs au but (8-7 ; 0-0). Après un passage au FC Sochaux (Ligue 1 française) en 2013, le natif  d’Aix-les-Bains (France) retourne en Afrique pour prendre les rênes de la sélection ivoirienne, les Eléphants en juillet 2014.

Six mois plus tard, le 8 février 2015 à Bata en Guinée Equatoriale, il remporte sa deuxième Coupe d’Afrique des nations comme sélectionneur en battant le Ghana en finale aux tirs au but (0-0 ; 9-8). C’est, également, le deuxième sacre des Ivoiriens après celui de 1992 au Sénégal.

Alors que les autorités ivoiriennes, le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, en tête, lui demandaient de continuer l’aventure avec les Eléphants, Hervé Renard décline l’offre pour rejoindre Lille Olympique sporting club (LOSC Lille, Ligue 1 française).


De retour en Afrique, Hervé Renard devient, en février 2016, sélectionneur du Maroc qu’il conduit au mondial 2018.

Fin tacticien qui sait lire un match doublé d’un psychologue, Hervé Renard a l’art de mettre la pression sur l’adversaire. Déjà, pour les retrouvailles du Caire avec ses anciens poulains, le sélectionneur du Maroc a annoncé les couleurs de la « guerre » psychologique.

 « Ce sera un match difficile, particulier surtout après mon passage sur le banc des Eléphants », dit-il, soulignant qu’avec la Côte d’Ivoire il a eu « la chance d’être au bon endroit, au bon moment ».

Pourtant, depuis son départ de la Côte d’Ivoire c’est la quatrième fois qu’Hervé Renard et le Maroc retrouvent les Eléphants  avec un avantage aux Lions d’Atlas qui totalisent deux victoires (1-0 et 2-0 ) en CAN 2017 et aux éliminatoires de la Coupe du monde 2018 et un nul.

Un succès d’Hervé Renard et du Maroc face à la Côte d’Ivoire, ce soir au Caire, est un pas vers l’objectif du sélectionneur marocain : remporter une 3è CAN.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut