International › AFP

Christchurch: foule lors d’une cérémonie à la mémoire des victimes

Des dizaines de milliers de personnes et des représentants de 59 pays participent à Christchurch (Nouvelle Zélande) à une cérémonie à la mémoire des victimes des attentats contre deux mosquées qui avait fait 50 morts.

La cérémonie a commencé avec un chant de lamentations maori, en présence notamment de la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern et de son homologue australien Scott Morrison.

Le 15 mars, 50 fidèles ont été abattus par l’extrémiste australien Brenton Tarrant dans deux mosquées de Christchurch.

Ce massacre « était une attaque dirigée contre nous tous », a déclaré la maire de Christchurch, Lianne Dalziel.

« Inspirés par la haine, ces actes visaient à nous diviser et à nous déchirer. Mais il nous ont unis au contraire dans la compassion et l’amour que nous éprouvons les uns pour les autres, quel que soit notre lieu de naissance », a-t-elle ajouté.

Les victimes étaient originaires de nombreux pays musulmans.


Cette cérémonie du souvenir, dont le thème est « Nous sommes unis » (« We are one »), était diffusée à la télévision nationale.

Azra Chida est venue d’Auckland pour rendre hommage à deux amis proches tués dans l’attaque, Linda Armstrong et Ata Elayyan. « Je suis venue rencontrer leurs familles et rendre visite aux blessés à l’hôpital », a-t-elle précisé à l’AFP juste avant le début de la cérémonie.

« Je suis ici par solidarité, pour montrer que nous ne sommes pas indifférents », explique un habitant de Christchurch, Bobby Turner. « Ce qui s’est passé était horrible . Les lieux de prière sont censés être des lieux « d’amour et de paix », a-t-il ajouté.

Le chanteur britannique Cat Stevens, immensément populaire dans les années 1970, et qui s’était converti à l’islam en prenant le nom de Yusuf Islam, doit chanter au cours de la cérémonie.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut