International › APA

Cinq ministres issus du PDCI créent un mouvement pour dire non à la rupture entre leur parti et le RHDP

Pas d'image

Cinq ministres issus du Parti démocratique de Côte d’Ivoire ( PDCI-RDA, ex allié au pouvoir), ont annoncé lundi à Abidjan, la création d’un mouvement politique pour «dire non à la rupture » entre leur parti et le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix ( RHDP), la coalition au pouvoir, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.Il s’agit des ministres Albert François Amichia ( ville), Alain Richard Donwahi  ( Eaux et forêts), Pascal Abinan Kouakou (Emploi et protection sociale), Raymonde Goudou Coffie ( Modernisation de l’administration et innovation du service public) et Jean-Claude Kouassi ( Mines et de la géologie).

 « Les membres du mouvement ont adopté les positions suivantes : ils affirment leur appartenance au PDCI auquel ils restent attachés, ils souhaitent une amélioration et un renforcement rapide de la gouvernance du PDCI qui tiennent compte des exigences et des contingences à venir et ils disent non à la rupture et préconisent la reprise à court terme, d’un dialogue structuré, inclusif et franc entre les enfants du président Houphouët-Boigny au sein du RHDP», a dit dans une déclaration devant la presse, le ministre Albert François Amichia.

 La cérémonie officielle de lancement de ce mouvement aura lieu le dimanche prochain à Abidjan, a ajouté M. Amichia soulignant que  « notre volonté profonde, c’est que tous les acteurs politiques prennent conscience de ce qu’une crise dans ce pays ne profitera à personne» . 

« Il devient indispensable que nous puissions agir avant que des débordements ne surviennent et ne remettent en cause la stabilité et la paix de notre pays », a-t-il justifié auparavant, estimant que « garder le silence face à une telle situation serait nous faire les complices passifs d’une nouvelle crise aux conséquence plus dramatiques ».


 M. Amichia a également fait savoir que ce nouveau mouvement rassemble plusieurs élus, cadres et responsables à divers titres du PDCI-RDA, tous signataires d’une charte en faveur du dialogue entre leur parti et la coalition au pouvoir.

Le PDCI-RDA s’est retiré du RHDP, la coalition au pouvoir après une crise de confiance entre lui et le Rassemblement des républicains ( RDR), le parti d’Alassane Ouattara au sujet de l’alternance au pouvoir en 2020 à son profit. 

Dans une interview  diffusée jeudi dernier sur les antennes de la télévision internationale française, « France 24», le Président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié a révélé « les manquements » qui ont conduit au retrait de son parti du RHDP, annonçant la mise en place d’une nouvelle plateforme politique avec des partis d’opposition dont le Front populaire ivoirien ( FPI, parti de Gbagbo). 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut