International › APA

Code électoral et présidentielle malienne à la Une des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce lundi commentent l’élection présidentielle qui s’est tenue, la veille, au Mali, sans oublier d’évoquer au niveau national, les débats autour du nouveau code électoral.Le quotidien national Sidwaya publie une déclaration de l’Union pour la renaissance des partis sankaristes (UNIR/PS, majorité présidentielle) sous le titre : «L’UNIR/PS appelle ses députés à voter +pour+».

Selon le journal,  le projet de loi portant révision du code électoral devant être examiné aujourd’hui lundi par l’Assemblée nationale est diversement apprécié par les partis politiques.

Pour sa part, le quotidien privé Aujourd’hui au Faso renseigne que la Nouvelle alliance du Faso (NAFA, opposition), le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, opposition), ainsi que des commissaires de la Commission électorale indépendantes (CENI), font des «tirs groupés sur le projet de code électoral».

Le journal privé Le Quotidien, de son côté, donne la parole au député Abdoulaye Mossé du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir) qui estime que «si le vote des Burkinabè de l’extérieur pourra être une réalité avec la CNIB (Carte nationale d’identité burkinabè, Ndlr), il faut donc l’accepter et l’essayer».

Dans sa rubrique ‘’Confidences du week-end », Le Pays, autre quotidien privé, précise que «les commissaires de l’opposition de la CENI dénoncent +un passage en force+», à propos du projet de modification du code électoral.

Quant à l’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, il souligne le «manque de consensus» dénoncé par la NAFA.


Le même journal aborde la présidentielle malienne, faisant observer que le défi sécuritaire peut être considéré comme la «première victoire» de ce scrutin qui s’est déroulé hier dimanche.

L’envoyé spécial de Sidwaya dans la capitale malienne mentionne qu’au cours de la journée de vote, il y a eu «de longues files d’attente à Bamako».

Le Pays renseigne qu’il y a eu pour cette élection, «faible affluence à l’ambassade du Mali au Burkina».

Dans un commentaire titré «Présidentielle malienne : ne pas prêter le franc aux ennemis de la démocratie», le journal affirme que «le principal défi pour le futur locataire du palais de Koulouba, demeure la sécurité».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut