International › APA

Colère des contribuables et politique au menu des quotidiens burkinabè

Pas d'image

Les quotidiens burkinabè commentent ce mardi, l’actualité politique nationale et internationale, sans oublier d’évoquer le mouvement d’humeur d’usagers des impôts, la veille à Ouagadougou, consécutif à la fermeture des guichets de paiement des impôts.«Zéro service à la Direction des moyennes entreprises du Centre/Ouaga: Manifestation de colère des contribuables», arbore en première page le journal privé Le Quotidien.

Pour sa part, le quotidien privé Le Pays fait observer que le mouvement d’humeur des agents du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID) continue de provoquer des mécontentements au sein de la population du fait des désagréments causés.

«Pour preuve, la Direction des moyennes entreprises du Centre1 (DME1) a connu une journée chaude, hier 8 avril, dans la journée à Ouagadougou», rapporte le confrère.

Les manifestants, selon Le Pays, ont investi les locaux de cette direction pour se plaindre de la fermeture des guichets et de l’absence des agents des impôts à leurs postes.

Dans sa rubrique ‘’Mardi politique » Le Pays donne la parole à Roland Goungounga, celui que le journal a nommé «le président contesté du PARIS (Parti républicain pour l’intégration et la solidarité, Ndlr)».

Le journal fait remarquer que (le bateau du PARIS tangue au milieu des eaux politiques et ce, du fait que deux capitaines se disputent le gouvernail : Roland Tondé et Roland Goungounga».


Dans l’interview, M. Goungounga déclare : «Nous n’avons pas de problèmes avec M. Tondé, c’est le MATDC (ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale) qui nous oppose».

De son côté, le quotidien public Sidwaya aborde l’opérationnalisation de la Télévision numérique de terre (TNT), renseignant que l’extinction de l’analogique est prévue à partir de novembre 2019.

Quant à L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, il titre : «Présidentielle de 2020 : Précampagne : précampagne pour Zida à Banfora et à Gaoua».

Ce journal relate que le mouvement «Génération Zida pour la patrie» a tenu une conférence de presse le 6 avril 2019 à Banfora (Ouest), puis à Gaoua (Sud-ouest).

Selon le journal, au cours de la rencontre avec les journalistes, le coordonnateur du mouvement, Sayouba Ouédraogo a expliqué que le retour aux affaires de l’ex-Premier ministre durant la Transition, Yacouba Isaac Zida «est voulu par la jeunesse».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut