International › AFP

Comment renverser Theresa May?

Pas d'image

Les membres du parti conservateur de la Première ministre britannique Theresa May cherchent à déclencher un vote de défiance pour la renverser. La cheffe du gouvernement a assuré qu’elle se battrait jusqu’au bout, mais si elle perdait, la course à sa succession serait ouverte.

Voici comment se déroule le processus:

– 48 lettres –

Un vote de défiance est déclenché s’il est demandé par 15% du groupe tory au Parlement – soit 48 députés. Ils doivent pour cela adresser une lettre au député qui préside le comité 1922, qui rassemble des députés sans portefeuille ministériel. Le président actuel de ce comité, Graham Brady, ne confirmera le nombre de lettres reçues que lorsque le seuil des 48 lettres sera atteint.

– Vote de confiance –

Les députés conservateurs décident du sort de la Première ministre à bulletin secret. Si elle gagne – en remportant au moins la moitié des voix plus une – son autorité ne pourra plus être défiée avant un an. Mais si elle perd, la course pour la remplacer commence.

– Concours de leadership –


Les candidats pour la remplacer doivent être des députés conservateurs et bénéficier du soutien d’au moins deux collègues. Les députés conservateurs s’expriment ensuite lors d’une série de votes à bulletin secret, éliminant le candidat le moins populaire jusqu’à ce qu’il ne reste plus que deux candidats.

Les deux noms sont alors soumis à un vote de l’ensemble des membres du parti conservateur, la campagne étant menée dans tout le Royaume-Uni durant plusieurs semaines. Le processus peut cependant être plus rapide – Theresa May l’a ainsi emporté en juillet 2016 sans vote des membres du parti après le retrait de sa rivale, Andrea Leadsom.

– Les probabilités que cela arrive? –

Les plus fervents députés eurosceptiques prétendent depuis longtemps disposer des voix nécessaires pour déclencher un vote de défiance, mais se sont pour l’instant abstenus, estimant que Theresa May sortirait victorieuse.

Ils pensent que la situation a maintenant changé avec le projet d’accord sur le Brexit qu’elle a conclu avec l’Union européenne, et auquel de nombreux députés s’opposent.

Cependant, alors que de nombreux députés conservateurs contestent l’autorité de Theresa May, la remplacer risque d’enrayer le processus du Brexit. Un nouveau chef serait toujours en prise aux circonstances difficiles auxquelles elle a été confrontée.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut