International › APA

Conakry abrite une réunion régionale des correspondants de la douane

La 9e réunion conjointe annuelle des correspondants nationaux des Bureaux régionaux de liaison chargés du renseignement pour l’Afrique occidentale et centrale (BRLR-AOC) des douanes a été ouverte, mercredi à Conakry, et verra pendant 3 jours des discussions entre les 23 administrations douanières de la région ouest-africaine et du centre.Les débats porteront, entre autres, sur la lutte contre la fraude et le développement des nouveaux outils dans le secteur des douanes.

Parallèlement, les travaux vont tourner autour de l’examen du niveau d’approbation à l’échelle régionale des instruments de l’OMD (Organisation mondiale des douanes) dédiés à la lutte contre la fraude, des résultats obtenus par chaque administration, du développement des nouveaux outils de coopération régionale et des évolutions.

Dans le discours d’orientation, Samba Thiam, responsable du BRLR-AO, a rappelé que cette réunion constitue un moment privilégié dans la vie des BRLR.

« Car elle permet, d’une part, de discuter des grands dossiers de coopération relatifs au renseignement douanier, notamment dans le domaine de la fraude commerciale, du trafic des drogues, de la contrebande des devises, du blanchiment d’argent, de la contrefaçon, de la sécurité et d’autre part, elle permet de raffermir des liens existants entre les différents correspondants nationaux », a-t-il expliqué.


« La place du renseignement dans la sécurité de l’environnement commercial » est le thème de la rencontre de cette année.

Pour sa part, le directeur général de la Douane guinéenne et vice-président de l’OMD pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Général Toumany Sangaré, a surtout souligné l’importance de la réunion de Conakry.

« J’ose croire que cette rencontre permettra de passer en revue toutes ces questions et formuler des recommandations pertinentes », a-t-il souhaité.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut