International › APA

Conclave du RACI: le RHDP Koumassi désavoue le député suppléant Yacouba Sangaré

Les membres du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir) de Koumassi (Sud d’Abidjan), ont désavoué mardi le député Yacouba Sangaré, suppléant de Cissé Bacongo, après sa participation au 5è conclave du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI).« Le RHDP Koumassi se désolidarise expressément de la présence du député suppléant Sangaré Yacouba à ce conclave dont les motions et résolutions n’engagent que sa personne », a dit face à la presse Mme Salimata Traoré, porte-parole du RHDP Koumassi.

Selon Mme Salimata Traoré, membre du Rassemblement des républicains (RDR, le parti présidentiel), M. Sangaré n’a informé « ni le ministre Cissé Bacongo, député titulaire, ni les cadres, militants et sympathisants » dudit parti qui «n’ont été associés, de près ou de loin à cette initiative qui reste solitaire ».

« C’est à titre personnel qu’il est parti » au 5è conclave ordinaire du RACI,  mouvement politique proche de Guillaume Soro, chef du Parlement, « sans être mandaté ni par le RHDP, ni par le RDR et encore moins par le ministre Cissé Bacongo », a-t-elle martelé.   

M. Sangaré représente à l’hémicycle M. Cissé Bacongo au nom de la commune de Koumassi, située dans le Sud Abidjan. Pour Mme Salimata Traoré,  c’est un acte d’ « indiscipline» dont il a fait montre en se rendant au conclave du RACI qui a produit un communiqué final contraire à la vision du RHDP. 

Le député Sangaré Yacouba avait « informé le RHDP Koumassi qu’il était le coordonnateur Abidjan-Sud du RACI et qu’il avait rendu sa démission du mouvement par écrit compte tenu de sa proximité avec M. Bacongo », a révélé à la presse Mme Salimata Traoré.


Le RHDP Koumassi, dira-t-elle, réitère avec à sa tête M. Bacongo, vice-président du RDR chargé des communes de Marcory/Koumassi et directeur de Cabinet du président du RHDP, « l’attachement de ses militants, cadres et l’ensemble des responsables de ses structures, aux idéaux et valeurs du parti».

Elle a fait observer que la sanction subséquente revient à la direction du parti, tout en invitant les sympathisants, les militants, les cadres et élus du RHDP à rester mobilisés et à l’écoute des mots d’ordre de la direction.

Le RACI, mouvement politique créé en 2013, a appelé dimanche le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Kigbafori Soro, à se porter candidat à l’élection présidentielle de 2020. Le chef du Parlement, cadre du RDR, est par ailleurs le président d’honneur de cette organisation.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut