International › APA

Conflit russo-ukrainien : alerte à la famine

Les belligérants sont parmi les principaux pays exportateurs de blé, un aliment de base dans plusieurs régions du monde.Si l’invasion de l’Ukraine par la Russie perdure, il faut se préparer au pire. D’après l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO, sigle en anglais), une forte aggravation de l’insécurité alimentaire sur la planète est à craindre.

Dans un communiqué, diffusé ce vendredi, l’organisme onusien estime que ce conflit pourrait entraîner une réduction soudaine et d’une ampleur dramatique des exportations de blé. Un tel scénario aurait de lourdes conséquences pour plus de 35 % de la population du globe.

À en croire la FAO, la situation est d’autant plus préoccupante que les stocks de blé sont déjà à un niveau bas au Canada qui vend à l’international et les exportations des États-Unis, de l’Argentine et d’autres grands producteurs seront probablement limitées. Car ces pays garantiront prioritairement l’approvisionnement suffisant de leurs marchés intérieurs.

S’exprimant aujourd’hui au Sommet de Versailles, réunissant les chefs d’Etat des 27 pays membres de l’Union européenne (UE), le président français Emmanuel Macron a déclaré que « l’Europe et l’Afrique seront très profondément déstabilisées sur le plan alimentaire ».

Pour éviter le cataclysme, la FAO appelle à maintenir le commerce mondial des aliments et des engrais ouvert. « Tout doit être fait pour protéger les activités de production et de commercialisation destinées à satisfaire les demandes nationales et mondiales », souligne son document.


L’organisation spécialisée basée à Rome, en Italie, exhorte par ailleurs les pays tributaires des importations de denrées alimentaires, provenant de la Russie et de l’Ukraine, à rechercher d’autres fournisseurs en vue d’amortir le choc.

De plus, indique la FAO, les dirigeants doivent élargir les filets de sécurité sociale afin de protéger les personnes vulnérables notamment les déplacés internes. Ils devraient également se garder d’adopter des réponses politiques inappropriées susceptibles d’affoler les prix.

Enfin, l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture plaide pour davantage de transparence et d’informations sur l’état du marché mondial. Objectif : aider les gouvernements et les investisseurs à prendre des décisions éclairées lorsque les cours des produits agricoles sont instables.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut