International › APA

Congo : une partie de l’opposition s’unit pour redynamiser la démocratie

Onze partis politiques regroupés autour du chef de l’opposition, le Secrétaire général de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), Pascal Tsaty Mabiala, se sont engagés à travers la signature d’un mémorandum à redynamiser la démocratie au Congo.Ce mémorandum, composé de six points et signé samedi à Brazzaville par les chefs des 11 partis politiques, vise la mise en place d’une bonne gouvernance électorale; la restauration de l’Etat de droit à travers la décrispation de la situation politique et le respect des libertés publiques.

Ainsi, ces formations politiques veulent-ils œuvrer pour la mise en place effective de la gouvernance administrative et territoriale; la résolution définitive de la crise du Pool; la mise en place d’une gouvernance socioéconomique et financière et la conclusion d’un Pacte républicain.

Le chef de l’opposition congolaise et ses alliés ont salué la signature de ce mémorandum qui, selon eux, met fin à l’incapacité de l’opposition congolaise à influencer sur le cours des évènements à travers une organisation crédible.


Ils ont appelé les autres partis de l’opposition congolaise qui hésitent à se joindre à eux pour faire bloc afin de jeter les bases d’un développement et d’un progrès social solides dans le pays.

Beaucoup de partis politiques de l’opposition ont rejeté la signature de ce mémorandum qui intervient après que le ministère de l’Intérieur a déclaré, début juin, que 145 partis politiques sont non conformes à la loi.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut