International › APA

Coronavirus : Dakar vit au rythme de l’évolution de la maladie

Au Sénégal, l’un des pays africains atteints par le coronavirus, plus le nombre de cas confirmés s’accroît, plus l’anxiété domine la population dont une frange méconnaît la menace.« J’ai entendu parler de ce coronavirus, mais je ne connais vraiment rien de cette maladie. Je ne crois même pas qu’elle existe », affirme Fallou Sène, vendeur de produits cosmétiques dans la capitale sénégalaise.

À Dakar, Fallou Sène n’est pas le seul citoyen à ignorer le Covid-19.

A quelques mètres de lui, Mouhamed Diallo dit « entendre les gens en parler ». Puisqu’il n’écoule que du café sur la voie publique, ce jeune homme pense être hors d’atteinte : « Je ne suis pas inquiet car je ne traine pas beaucoup. Je sors vendre mon café et je retourne chez moi après ». Simpliste !

Depuis que le Sénégal a enregistré son premier cas positif de coronavirus, l’actualité liée à cette maladie s’impose dans les médias qui informent et sensibilisent la population. Mais l’irruption du Covid-19 fait de plus en plus peur.


« Je suis très inquiet car le coronavirus a presque affecté une bonne partie du monde même les nations riches. Ces dernières ont vraiment du mal à gérer la situation. Dans des pays comme le Sénégal, si les cas augmentent, nous allons tous mourir », redoute le commerçant Bassirou Tall.

De son côté, Malick Gaye, agent de sécurité en appelle à une mobilisation nationale : « Il faut prier et l’Etat doit débloquer plus d’argent pour prendre en charge cette maladie. J’appelle toutes les personnes de bonne volonté à soutenir le gouvernement comme l’a fait le khalife général des Mourides », en référence à la confrérie musulmane soufie la plus influente du pays.

Le religieux a octroyé à l’Etat une enveloppe de 200 millions F CFA pour le soutenir dans la riposte contre le coronavirus. Le Sénégal est engagé dans une bataille de longue haleine. Sa population, à l’instar de la ménagère Bineta Sadio, « prie pour que Dieu la protège de cette infection ». Toutefois, les mesures d’hygiène, fortement recommandées par les autorités sanitaires, demeurent les barrières naturelles pour stopper le Covid-19.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.04.2019

Safari dans le parc de Niokolo Koba

330 espèces d’oiseaux, 80 espèces de mammifères, 60 espèces de poissons et 36 espèces de reptiles peuplent ce parc; et c’est bien, ce qui en…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut