International › APA

Côte d’Ivoire: début de la livraison de 8 hôpitaux de référence mis à niveaux

Pas d'image

La livraison de huit hôpitaux de référence composés de trois Centres hospitaliers régionaux (CHR) et de cinq hôpitaux généraux (HG) a commencé, vendredi à Abidjan, après plus d’un an de travaux de restauration et de mise à niveaux, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.Ce début de livraison de ces infrastructures hospitalières a commencé par l’hôpital général Félix Houphouët-Boigny d’Abobo Nord (Nord d’Abidjan), entièrement rénové et équipé de matériels de dernière génération d’un coût de 8,5 milliards FCFA.

«Vous avez ici aujourd’hui un hôpital totalement équipé de matériels aux normes internationales (…) Les équipements que vous avez ici sont similaires à ce qu’on trouve à Paris. Ce sont les mêmes équipements que vous trouverez également dans les cliniques les plus huppées d’Abidjan», a déclaré le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly qui procédait à la réouverture officielle de cet hôpital.

A son tour, le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé a invité les bénéficiaires (populations) et le corps médical à un bon usage des locaux et des équipements.  

Ces travaux ont été réalisés par Med Afrique, un groupement composé de trois entreprises que sont Marylis BTP du Groupe SNEDAI, Siemens et Elsmed.

En janvier 2018, le gouvernement ivoirien a lancé la réhabilitation avec ou sans extension, la construction et l’équipement des CHR de Daloa (Centre-Ouest), Korhogo (Extrême Nord), Yamoussoukro (Centre) ainsi que des hôpitaux généraux d’Abidjan que sont Abobo Nord, Abobo Sud, Adjamé , Yopougon Attié et l’hôpital général de l’ex-capitale ivoirienne, Grand-Bassam.

Ces actions s’inscrivent dans l’ambitieux programme de mise à niveau de 376 établissements sanitaires comprenant 4 CHU, 17 CHR, 45 HG et 320 établissements sanitaires de premier contact (ESPC) dans le cadre de la mise en œuvre de la Couverture maladie universelle (CMU).

La mise à niveau de ces huit hôpitaux de référence est le volet hospitalier de la phase expérimentale de la CMU. Ce volet hospitalier vient d’une part, compléter le volet ESPC composé de neuf Centres de santé universitaires et d’autre part, participer au lancement de la phase de généralisation de la CMU. 


La CMU se veut une assurance sociale qui prend en compte le secteur formel et informel. Ses soins se font dans les centres de santé conventionnés. L’assuré paie un ticket modérateur de 30% et l’assurance le reste à hauteur de 70%. Quant à la cotisation, elle s’élève à 1000 FCFA par mois et par individu. Les cotisations et prestations démarrent respectivement le 1er juillet et le 1er octobre 2019.

Au nom  des trois entreprises retenues pour la réalisation des travaux, Mme Odile Kassi a rassuré le gouvernement ivoirien de leur engagement à ses côtés pour  relever les grands défis de la Côte d’Ivoire moderne.

«L’hôpital général d’Abobo Nord, que nous vous livrons ce jour, est complètement rénové et en phase avec les avancées de la technologie par son équipement en matériel de dernière génération », a déclaré Mme Kassi.

Cet hôpital qui dispose désormais d’un laboratoire, d’un bloc opératoire, d’un service d’urgence, d’une maternité et d’une pédiatrie est également doté d’un scanner, d’une radio numérique, d’un échographe digital, d’une unité complète ORL, de bistouris électriques et de fauteuils dentaires.

«Plus qu’un hôpital de proximité, nous venons livrer à Abobo un nouveau concept : la santé publique au service de tous et accessible à tous », a poursuivi Mme Kassi, ajoutant que « cet hôpital constitue une formidable opportunité d’améliorer l’offre de soin des populations de la commune d’Abobo ».

Une enquête terrain menée en mai et juin 2016 dans le pays a mis en évidence une importante dégradation de l’offre de soins existante.  



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut