International › APA

Côte d’Ivoire: des acteurs de la société civile plaident pour la réforme du code électoral

Pas d'image

Des acteurs de la société civile ont plaidé, mercredi, pour une réforme du code électoral « qui n’est pas en adéquation avec la constitution ivoirienne » , a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.Selon Sindou Bamba , Coordonnateur du Regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH) et membre de la Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Cote d’Ivoire (POECI),  « il y a plusieurs aspects qu’il faut revoir dans le code électoral ».

« La nouvelle constitution n’est pas en adéquation avec le code électoral. Dans l’ancien code, on ne parlait pas de Vice-président, ni de sénat .Pour nous, ce débat doit être ouvert et être fait avec tous les acteurs »,  a plaidé l’activiste des Droits humains  lors de la 17 ème conférence trimestrielle de la Coalition ivoirienne pour la Cour pénale international (CI-CPI) autour de la thématique du « fair-play électoral comme facteur de renforcement de la paix et la cohésion sociale ».

Poursuivant, il a proposé « d’éviter de faire  l’ossature de la commission électorale à partir des coalitions et des partis politiques ».

 A propos de la campagne électorale en cours pour les scrutins régional et municipal, ce membre de la POECI rapporte que   « les échos qui parviennent de certains départements ne sont pas reluisants ».

L’observateur dénonce entre autres « les affiches des différents candidats déchirés, les propos haineux ».


 Présente à cette conférence, la  Secrétaire d’Etat auprès du Garde des sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Aimée Zebeyoux, a appelé à l’apaisement durant tout le processus électoral en cours .

Elle a prôné « une campagne empreinte de courtoisie   et de respect de tous les autres candidats » soulignant que « le gouvernement ivoirien à travers le Secrétariat d’Etat chargé des Droits de l’homme entend  « veiller à la situation des droits de l’Homme ».

La campagne électorale pour les élections municipales et régionales couplées du 13 octobre prochain a débuté vendredi à minuit et devrait s’achever le 11 octobre à minuit. Quelque 88 listes de candidatures sont en lice pour les régionales et 684 listes pour les municipales.

6.498.215 électeurs sont appelés aux urnes pour ces élections qui se dérouleront dans 10.464 lieux de vote, soit 20.219 bureaux de vote. Ces élections locales auront lieu dans 31 circonscriptions pour les régionales et dans 201 pour les municipales. Plusieurs partis politiques et des acteurs réclament une nouvelle commission électorale indépendante depuis plusieurs mois.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut