International › APA

Côte d’Ivoire: deux nouvelles plateformes informatiques pour gérer les inscriptions au hadj

Les inscriptions au hadj en Côte d’Ivoire seront gérées à partir de deux plateformes informatiques afin de permettre un meilleur « suivi quotidien du pèlerin », a annoncé le Commissaire du hadj, Bachir Ouattara.« Les deux plateformes liées dénommées  -SYGEPCI (Système de gestion des pèlerins de Côte d’Ivoire)  et IGEPEL (Plateforme de gestion des pèlerins),  nous permettront d’avoir des statistiques fiables  quant au nombre des pèlerins, le suivi quotidien du pèlerin à travers les différentes étapes à savoir, la consultation médicale, la formation jusqu’au départ de même que le retour », a indiqué dans un entretien  à APA, l’Imam Bachir Ouattara, Commissaire du hadj en Côte d’Ivoire.

 En ce qui concerne la consultation médicale, poursuit le Commissaire du hadj, « 3 nouveaux centres seront ouvert à ce effet  notamment Bouaflé (Centre-Ouest), Katiola (Centre-Nord) et Ferkéssédougou (extrême Nord) passant de 27 à 30 centres médicaux sur toute l’étendue du territoire national ».

Le Premier Vice-Commissaire du hadj, Dr  Moustapha Diaby, en termes d’innovations a révélé que «la consultation ophtalmologique fait son entrée pour cette édition ».

«Le processus du hadj en Côte d’Ivoire débute par la consultation médicale qui est sanctionnée par un Certificat d’aptitude médicale avant l’inscription au Trésor public », a précisé Dr Diaby.

Chaque année, des millions de personnes convergent en Arabie Saoudite pour l’accomplissement du hadj, le cinquième pilier de l’Islam.


Pour l’édition 2018 du hadj, la Côte d’Ivoire a disposé d’un quota de 6800 places dont 5000 pour le contingent étatique et 1800 pour les opérateurs privés.

De retour de son pèlerinage en août dernier, le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, qui s’est entretenu avec les autorités saoudiennes  a annoncé pour les prochaines éditions du hadj, l’augmentation du quota des candidats ivoiriens pour l’accomplissement de ce cinquième pilier de l’islam.

Le coût, de même que le nouveau quota ainsi que le chronogramme seront indiqués au cours de la traditionnelle cérémonie de lancement  qui sera présidée dans quelques jours par le ministre de l’intérieur et de la sécurité.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut