International › APA

Côte d’Ivoire: l’agriculture et ses activités connexes représentent 50% de la demande en emballage

Pas d'image

Le secteur de l’agriculture ivoirienne et ses activités connexes représentent plus de 50% de la demande en emballage et conditionnement, suivi du secteur de l’agro-alimentaire, et des boissons, a annoncé, vendredi à Abidjan, le président de l’Association des professionnels de l’emballage en Côte d’Ivoire (APECI), Ismaël Boga-N’guessan.Il s’exprimait à l’ouverture des premières journées de l’emballage en Côte d’Ivoire autour du thème, « emballer pour créer de la valeur ajoutée ».   

« En Côte d’Ivoire, le secteur de l’emballage est lié à celui de l’agriculture et de ses activités connexes, qui représentent plus de 50% de la demande en emballage et conditionnement, suivi du secteur de l’agro-alimentaire, et des boissons », a souligné le président de l’APECI, notant aussi une « forte demande dans le secteur du BTP, en particulier dans la cimenterie ».

Poursuivant, il a relevé d’autres marchés émergent à la faveur d’une montée en puissance de la classe moyenne consommatrice de produits made in Côte d’Ivoire valorisés par l’emballage.

Quant à l’offre, elle est constituée par une cinquantaine d’entreprises traitant divers matériaux tels l’acier, l’aluminium, le bois, le carton ondulé, le carton plat, le papier, les plastiques, le jute et les matériaux complexes.

« Toutefois, certains matériaux tel le verre n’est pas couvert par l’offre locale et continue d’être importé », a précisé Ismaël Boga-N’guessan, indiquant que l’emballage est un secteur dynamique et performant qui sait s’exporter dans la sous-région, voire au-delà.

« C’est d’ailleurs pour cela que dans la Stratégie nationale d’exportation, l’emballage figure en bonne place, parce qu’il contribue à l’excédent de la balance commerciale directement. Et indirectement, par la valorisation des produits à l’exportation », a-t-il expliqué.


L’Association de professionnels de l’emballage a pour  objectif de renforcer les capacités par la formation et la collaboration internationale, de rechercher de nouveaux emballages adaptés aux besoins locaux et respectueux de l’environnement, et maintenir des liens avec des organismes internationaux d’emballage et  de conditionnement afin d’être informés des dernières tendances du secteur .

Elle a également pour objectif de participer à des conférences, expositions et foires internationales sur l’emballage pour partager des informations et des expériences  et contribuer à l’augmentation des exportations grâce à une présentation améliorée du produit et un conditionnement efficace.

Aider les industries, en particulier les petites et moyennes entreprises, à mettre au point ou à trouver des emballages de qualité et économiques afin de rendre leurs produits compétitifs sur le marché sous-régional et à l’international, et être un centre sous-régional de formation et de développement de l’expertise en emballage et conditionnement, figurent aussi sur la liste des objectifs de l’APECI.

Enfin, elle veut soutenir le développement d’emballages appropriés pour la manutention, le stockage et la distribution des cultures vivrières afin de minimiser les pertes après récolte, et participer à l’élaboration de normes d’emballages nationales appropriées pour assurer la sécurité des produits.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut