International › APA

Côte d’Ivoire : le gouvernement dénonce des grèves à «relent politique»

Pas d'image

Le ministre ivoirien de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Sidi Tiémoko Touré a estimé, mercredi à Abidjan, que les grèves des enseignants qui paralyse depuis plusieurs semaines le système scolaire et universitaire «ne sont pas justifiées », y voyant un « relent fortement politique ».« Ce sont des grèves qui ne sont pas justifiées, qui ont un relent fortement politique », a accusé le porte-parole du gouvernement au terme d’un Conseil des ministres présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.  

Pour M.Touré, « les sujets de revendications  ont déjà été  débattus au cours de la discussion  avec les différents acteurs…qui a abouti à la trêve sociale ».

« L’Etat a fait sa part. Toutes les tranches d’engagements de l’Etat de Côte d’Ivoire ont été tenues », a insisté le porte-parole du gouvernement, réclamant un seul engagement des enseignants, «la continuité du service ».

Il a par ailleurs dénoncé les méthodes de revendications de certains enseignants. « Nous  voyons des pratiques d’un autre âge, la soustraction de copie, les destructions de biens. Ceci n’est pas digne des professeurs  d’universités »,  a fait remarquer Sidi Tiémoko Touré.


Toutefois, le gouvernement dit privilégier «les discussions  aussi bien au ministère de l’éducation nationale que de l’enseignement supérieur ».

« Le gouvernement  est en contact permanent avec tous les différents  acteurs pour trouver un  équilibre et permettre à l’école de se dérouler normalement et qu’il n’ait pas d’années blanches », a conclu le ministre Sidi Tiémoko Touré.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut