International › APA

Côte d’Ivoire : le ministre Adama Kamara soulage les élèves du Denguélé

Pour cette rentrée scolaire 2022-2023, le ministre ivoirien de l’Emploi et de la protection sociale Me Adama Kamara, s’engage à prendre en charge des frais scolaires et d’actes administratifs des élèves du District autonome du Denguélé, dans le nord-ouest du pays.Me Adama Kamara, arborant sa casquette de député d’Odienné commune, a décidé de soutenir les élèves du District autonome du Denguélé. Et ce, dans un élan de solidarité, un acte qui s’inscrit par ailleurs dans la vision du président de la République, à savoir une « Côte d’Ivoire solidaire ».

Il s’est engagé le samedi 24 septembre 2022 à assurer une scolarisation massive et de qualité des enfants du Denguélé ainsi que leur réussite aux examens scolaires, en apportant une réponse plus structurelle aux difficultés portées à sa connaissance, aussi bien par la population que par les autorités administratives et académiques.

Fort du diagnostic peu reluisant de l’école dans ce District au vu des données statistiques du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation, ce fils du District, a décidé pour cette année scolaire 2022-2023 de prendre en charge les frais d’établissement des jugements supplétifs tenant lieu d’actes de naissance des élèves du District du Denguélé en classe d’examen (CM2, 3ème et Terminale).

Il s’est également engagé à assurer les frais d’établissement du certificat de nationalité et de la carte nationale d’identité des élèves de terminale ainsi que les frais d’inscription des candidats au CEPE, BEPC et BAC pour l’ensemble des deux régions du Kabadougou et du Folon.


Pour résorber l’absence de manuels et de livres didactiques, le député a aussi décidé de faire don de livres (anglais, physique-chimie, français, maths, SVT) à chaque élève des classes de CM1, CM2, 4ème, 3ème, 1ère et Terminale du District autonome du Denguélé.

A cela, faudrait-il ajouter 500 tables-bancs à distribuer dans les écoles du district pour les établissements qui en ont besoin. Pour pallier la problématique du déficit d’enseignants, Me Kamara envisage d’instaurer un système de télé-enseignement pour des matières spécifiques qu’il financera entièrement.

Ce sont, au total, sept mesures fortes que le député d’Odienné commune, Me Adama Kamara, a bien voulu prendre pour rehausser le niveau de l’éducation dans tout le District autonome du Denguélé. Des actions inédites au vu de leur caractère visant notamment un système éducatif fort.   


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut