International › APA

Côte d’Ivoire : le président du Sénat, Ahoussou Kouadio, annonce son adhésion au RHDP

Pas d'image

Le président du sénat ivoirien, par ailleurs, vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir), Jeannot Ahoussou Kouadio a annoncé mercredi à Abidjan son départ de cette formation politique pour rejoindre le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la coalition au pouvoir.« A partir du mois de juin, vous le savez tous, je vais rejoindre officiellement la famille des Houphouétistes. Je vais le dire devant mes parents à Didiévi», a déclaré M. Ahoussou qui s’exprimait dans un discours d’ouverture d’un séminaire de renforcement des capacités des 33 sénateurs nommés de Côte d’Ivoire. 

 Cette déclaration de M. Ahoussou, qui est l’un des plus proches collaborateurs du président du PDCI-RDA Henri Konan  Bédié, intervient dans un contexte tendu entre ce parti politique et le RHDP.  

En effet, certains partisans du président Alassane Ouattara, qui préside aux destinées du RHDP, demandent de plus en plus une « clarification» des positions politiques des cadres issus du PDCI qui occupent encore de postes de responsabilité publique dans le pays.  

« Peut-être qu’on a raison, peut-être qu’on a tort. N’ayez pas peur. La presse peut écrire ce qu’elle veut. On a dit tout sur moi… A mon âge, j’ai le cuir épais », a souligné M. Ahoussou.  


Le 28 avril dernier, Charles Koffi Diby, l’actuel président du conseil économique, social, environnemental et culturel,  une autre figure de proue du PDCI,  a été nommé par le président Alassane Ouattara au conseil politique du RHDP rejoignant ainsi la coalition au pouvoir au détriment de son parti d’origine. 

A quelques mois de la présidentielle ivoirienne de 2020, le climat politique est délétère dans le pays. Notamment entre le parti d’Alassane Ouattara (RHDP) et ses anciens alliés du PDCI-RDA et des partisans de Guillaume Soro, l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut