International › APA

Côte d’Ivoire : les sages appellent à un «dialogue franc et direct» entre Bédié et Ouattara

Pas d'image

Les sages et les anciens du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) appellent à un «dialogue franc et direct» entre Henri Konan Bédié et son cadet Alassane Ouattara pour la «cohésion des enfants d’Houphouët-Boigny», a confié samedi, le maire de la commune de Treichville, Albert François Amichia au Vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan.Ce message a été transmis par M. Amichia au Vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan lors d’une cérémonie de présentation officielle de la coordination du mouvement PDCI-renaissance de Treichville, commune située dans le sud d’Abidjan.  

« Les sages et les anciens de Treichville m’ont confié une mission à vous donner.  C’est de permettre à Son excellence Henri Konan Bédié et au Président Alassane Ouattara de pouvoir se retrouver dans un dialogue franc, dans un dialogue direct pour que la Côte d’Ivoire n’ai pas cette psychose de la séparation (…) pour que la Côte d’Ivoire par l’union, la cohésion  des enfants de Félix Houphouët-Boigny retrouve la paix », a-t-il déclaré. 

Selon Albert François Amichia, également ministre de la Ville dans le gouvernement ivoirien, « c’est l’union des enfants de Félix Houphouët-Boigny qui nous a permis de retrouver le chemin de la paix et du développement ».

C’est pourquoi, a-t-il ajouté, « nul n’a le droit de rompre ce pacte pour que la Côte d’Ivoire connaisse des heures sombres ». «Tous, nous devrons œuvrer à l’union de tous les enfants de Félix Houphouët-Boigny», a lancé le maire de Treichville pour expliquer les objectifs du mouvement PDCI-renaissance mis en place le 23 décembre dernier à Abidjan.

D’une alliance électorale, le mouvement Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) s’est mué en une coalition politique. En raison du succès de cette coalition et des enjeux futurs, les leaders politiques de la coalition se sont engagés à une unification en vue de porter ce projet politique. C’est ainsi que le RHDP a été transformé en parti politique en juillet 2018 à l’issue d’une Assemblée générale constitutive, suivie en janvier dernier du premier congrès ordinaire.

 Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir) s’est retiré de la mise en place de ce nouveau parti politique qui dit avoir pour référent politique Félix Houphouët-Boigny, le premier président de la Côte d’Ivoire.


Depuis lors, le climat politique est tendu entre les partisans du RHDP et leurs ex-alliés du PDCI. Cette situation a créé une division au sein du PDCI entre pro et anti RHDP, aboutissant à la mise en place de deux mouvements politiques sortis des entrailles du PDCI : Sur les traces de Félix-Houphouët-Boigny dirigé par le ministre Kobénan Kouassi Adjoumani, et le PDCI-renaissance mené par le Vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan.

De son côté, Henri Konan Bédié envisage la mise en place d’une plateforme regroupant les partis de l’opposition.

« Bientôt le PDCI-renaissance envahira toute la Côte d’Ivoire pour le bien-être du RHDP parce que l’objectif final c’est que le RHDP soit fort, que le RHDP réunisse et rassemble tous les enfants de Félix Houphouët-Boigny pour reprendre le chemin du développement, le chemin de la stabilité par le dialogue, la tolérance, par l’acceptation de l’autre» , a poursuivi M. Amichia.

« De son vivant Félix Houphouët-Boigny n’a exclu personne, de son vivant Félix Houphouët-Boigny a ouvert ses bras. Nous ne devrons pas ici faire de l’exclusion. Nous devrons au contraire ramener tous ceux qui peuvent développer la pensée de Félix Houphouët-Boigny », a-t-il insisté.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut