International › APA

Côte d’Ivoire: présentation d’un plan stratégique de l’intégration régionale autour de trois axes majeurs

Le Plan Stratégique de l’intégration régionale (PSI 2018-2022) du ministère de l’intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, a été présenté, vendredi, à la presse à Abidjan, a constaté un journaliste de APA, sur place.Ce plan qui se structure autour de trois axes stratégiques, se veut « une  approche novatrice visant à propulser la croissance économique et la  transformation de la Côte d’Ivoire, en accélérant la mise en œuvre des  programmes et projets identifiés comme ayant un impact positif immédiat  sur le bien-être des populations», a expliqué Mme Coulibaly, Chef de  Cabinet représentant le ministre Ally Coulibaly.  

«Le PSI va  contribuer à la réalisation de la vision des Chefs d’Etat et de  Gouvernement de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique  de l’ouest) qui souhaitent passer d’une CEDEAO des Etats à une CEDEAO  des Peuples. Le PSI recherche ainsi un développement communautaire  harmonieux et durable de la sous-région», a soutenu Mme Coulibaly.

Selon  Louis Philippe Goli Kouamé, Directeur du Commerce de l’industrie et de  la libre circulation qui a présenté le plan, les trois axes du  PSI se  résument à «l’optimisation de la gouvernance nationale en matière  d’intégration africaine, au renforcement du rôle de la Côte d’ Ivoire en  matière de politique d’intégration africaine et de coopération  régionale et enfin à la contribution de l’intégration africaine au  développement économique, social et durable de la Côte d’Ivoire», a-t-il  cité.

Le premier axe concernant l’optimisation  de la gouvernance nationale vise, a expliqué M.Goli,  à renforcer le  cadre institutionnel et règlementaire national de gestion de  l’intégration régionale, les capacités de tous les acteurs impliqués  dans le processus d’Intégration et la sensibilisation des populations  sur les questions d’intégration.

Dans l’axe de  renforcement du rôle de la Côte d’Ivoire en matière de politique  d’intégration africaine et de coopération régionale, «la stratégie sera  mise sur le suivi et l’harmonisation des instruments de l’Intégration et  sur une politique de développement du bon voisinage», a fait remarquer  Louis Philippe Goli Kouamé. 


Enfin, le  troisième et dernier axe (contribution de l’intégration africaine ) est  consacré, selon lui,  aux politiques communautaires de développement  humain et de développement socioéconomique. 

«La  préservation de l’environnement et une meilleure gestion des ressources  naturelles sont ciblées. Les opérateurs économiques devraient  bénéficier d’un appui adéquat dans le cadre de la mise en oeuvre des  accords commerciaux sous régionaux et internationaux», a-t-il insisté.

A  l’issue de la présentation du projet, des échanges avec la presse ont  permis de recueillir des propositions et recommandations pour enrichir  la finalisation du document.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut